De nombreux Belges ont recours à l’automédication pour raisons financières

De nombreux Belges ont recours à l’automédication pour raisons financières

Plus de deux tiers des Belges francophones ont eu recours en 2019 à l’automédication, pour un rhume ou un état grippal par exemple, un résultat en augmentation de six points par rapport à 2014, ressort-il d’une étude de Solidaris, qui lit derrière ce résultat un renoncement aux soins pour raisons financières. Trois quarts (75,8%) des familles mono-parentales ont en effet recours à l’auto-médication.

L’enquête, réalisée auprès d’un millier de personnes cinq ans après un coup de sonde similaire sur le rapport des Belges aux médicaments, met en exergue une certaine méfiance par rapport à l’industrie pharmaceutique: 57,7% des sondés (47,2% en 2014) estiment que les entreprises pharmaceutiques font parfois de la publicité trompeuse ou du moins cachent certains effets négatifs de leurs médicaments. En outre, 63% des personnes interrogées pensent que le gouvernement est plus attentif aux intérêts de l’industrie pharmaceutique qu’aux intérêts des individus.

>Depuis le 1er novembre, les prescriptions de médicaments seront valables trois mois

Les Belges sont de plus en plus nombreux à penser qu’il n’y a pas de différence d’efficacité thérapeutique entre un médicament original et son générique (passant de 55,1% à 61,8%). Une progression tirée particulièrement par les plus jeunes, observe Solidaris.

Autre constat de l’enquête: plus de cinq personnes sur 10 estiment qu’il y a un usage excessif du médicament dans notre société. (plus de six sur 10 à en 2014).

Face aux résultats de l’enquête, Solidaris appelle à «lutter contre la ’médicalisation de la vie’ et la marchandisation du médicament, aux niveaux européen et belge». La Mutualité socialiste demande également que les médicaments soient rendus plus accessibles et que les compétences de la population pour une automédication raisonnée soient renforcées, notamment en réglementant mieux les publicités pour les médicaments en vente libre ou en rendant les notices des médicaments plus faciles à lire et à comprendre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La technologie ADN permettrait d’étendre ce vaccin à d’autres souches de virus.

    Vaccin anticoronavirus chinois: la course contre la montre

  2. delalb

    Le roi Albert II reconnaît être le père de Delphine Boël, quel nom portera-t-elle?

  3. POLITICS PARTY MEETING PS

    Coalition fédérale: le PS dévoile les propositions «imbuvables» de la N-VA

La chronique
  • Brux-ils Brux-elles : une priorité, la lutte contre les discriminations

    En filigrane de l’affaire Kir ne pouvait-on lire un peu de communautarisme ? Et faire le procès de l’un n’équivalait-il pas à ouvrir celui de l’autre ? La question s’est posée lors de chacune des (nombreuses) discussions avec des élus, socialistes mais pas que, des experts, de la communauté turque mais pas que… Avec, à plusieurs reprises, cette réponse, cinglée : « c’est le procès de la diversité que vous faites, et ça, c’est hors de question ». Non, il n’était, évidemment pas question de faire le procès de la diversité. C’est donc que le terme était mal choisi…

    Apparu dans la langue française au cours des années nonante, le mot « communautarisme » se hisse régulièrement dans les statistiques hautes d’occurrence sur le web et fait l’objet de nombreuses recherches académiques. Fabrice Dhume, sociologue, chercheur à Paris Diderot, s’est livré à une véritable enquête sur ce qu’il qualifie « de...

    Lire la suite

  • La leçon des «Sardines»: le populisme n’est pas une fatalité

    On dit souvent que l’Italie constitue le laboratoire politique de l’Europe. Et en Italie, Bologne apparaît comme le laboratoire du laboratoire. C’est dans la capitale émilienne, en effet, que le Parti communiste avait pris, à l’époque, ses distances avec Moscou. C’est là aussi que Romano Prodi avait inventé « l’Olivier », l’union de la gauche copiée un peu partout sur le continent. C’est là, encore, sur la place centrale, que Beppe Grillo avait lancé...

    Lire la suite