De nombreux Belges ont recours à l’automédication pour raisons financières

De nombreux Belges ont recours à l’automédication pour raisons financières

Plus de deux tiers des Belges francophones ont eu recours en 2019 à l’automédication, pour un rhume ou un état grippal par exemple, un résultat en augmentation de six points par rapport à 2014, ressort-il d’une étude de Solidaris, qui lit derrière ce résultat un renoncement aux soins pour raisons financières. Trois quarts (75,8%) des familles mono-parentales ont en effet recours à l’auto-médication.

L’enquête, réalisée auprès d’un millier de personnes cinq ans après un coup de sonde similaire sur le rapport des Belges aux médicaments, met en exergue une certaine méfiance par rapport à l’industrie pharmaceutique: 57,7% des sondés (47,2% en 2014) estiment que les entreprises pharmaceutiques font parfois de la publicité trompeuse ou du moins cachent certains effets négatifs de leurs médicaments. En outre, 63% des personnes interrogées pensent que le gouvernement est plus attentif aux intérêts de l’industrie pharmaceutique qu’aux intérêts des individus.

>Depuis le 1er novembre, les prescriptions de médicaments seront valables trois mois

Les Belges sont de plus en plus nombreux à penser qu’il n’y a pas de différence d’efficacité thérapeutique entre un médicament original et son générique (passant de 55,1% à 61,8%). Une progression tirée particulièrement par les plus jeunes, observe Solidaris.

Autre constat de l’enquête: plus de cinq personnes sur 10 estiment qu’il y a un usage excessif du médicament dans notre société. (plus de six sur 10 à en 2014).

Face aux résultats de l’enquête, Solidaris appelle à «lutter contre la ’médicalisation de la vie’ et la marchandisation du médicament, aux niveaux européen et belge». La Mutualité socialiste demande également que les médicaments soient rendus plus accessibles et que les compétences de la population pour une automédication raisonnée soient renforcées, notamment en réglementant mieux les publicités pour les médicaments en vente libre ou en rendant les notices des médicaments plus faciles à lire et à comprendre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 10844589-050

    France: condamné, Mélenchon dénonce un «procès politique»

  2. d-20191015-3WNJFK 2019-10-15 15:16:54

    La voiture cède lentement du terrain: des différences importantes selon les régions

  3. d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39

    Climat: le transport maritime pèse autant que toutes les voitures belges

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • PS et N-VA: casa Kafka

    Et donc voilà Paul Magnette qui reprend cet après-midi le chemin du palais royal. Après des mois utilisés par d’autres à « dégager le terrain » – une manière cosmétique d’occuper le vide –, le président du PS a fait le boulot. Il pourrait même ne pas venir les mains vides : il aura à tout le moins essayé un scénario qui aurait sorti le pays de la crise et d’une transition en affaires courantes de moins en moins légitime démocratiquement. Il aurait produit un gouvernement. Ric-rac, mais un gouvernement....

    Lire la suite