Mondial U17: le Brésil sacré chez lui après sa victoire sur le Mexique

©EPA
©EPA

Le Brésil a remporté à domicile le Mondial des moins de 17 ans en battant en toute fin de match le Mexique 2 à 1 en finale dimanche à Gama.

C’est une nouvelle fois le remplaçant Lazaro qui a délivré la sélection auriverde, comme en demi-finale contre la France (3-2). Le jeune espoir du club de Flamengo a inscrit le but de la victoire dans les arrêts de jeu (90e+3) pour offrir au Brésil son 4e titre dans cette catégorie.

Les jeunes Brésiliens ont fait preuve de caractère car comme en demi-finale, quand ils étaient menés 2-0 avant de renverser la situation, ils ont une nouvelle fois encaissé le premier but. Bryan Gonzalez a en effet ouvert le score de la tête pour le Mexique peu après l’heure de jeu (66e).

Sans se montrer particulièrement brillante, mais avec beaucoup de coeur, la jeune Seleçao est parvenue à égaliser sur un penalty transformé par Kaio Jorge à la 84e minute.

Et Lazaro a finalement donné l’avantage au Brésil au bout des arrêts de jeu en reprenant au deuxième poteau un centre de Yan Couto devant les près de 14.000 spectateurs en délire.

C’est le premier titre des moins de 17 ans brésiliens depuis 2003, eux qui avaient également été champions du monde en 1997 et 1999.

Le Brésil prend également sa revanche de la finale du Mondial U17 de 2005 au Pérou quand il avait été battu par le Mexique 3-0.

Malgré sa défaite, le Mexique fait preuve d’une constance impressionnante et reste une des meilleures équipes du monde dans cette catégorie d’âge. Ces dernières années ils ont remporté deux titres, en 2005 et 2011, ont disputé deux autres finales, en 2013 et 2019, et ils ont également terminé quatrièmes en 2015.

La France a de son côté pris la 3e place de la compétition en battant les Pays-Bas 3 à 1 dans la petite finale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il a égalisé d’une volée magistrale. @Belga

    Par Vincent JOSÉPHY

    Division 1A

    FC Bruges: Vanaken déjà candidat au trophée du but de l’année

  • @Belga

    Par Stéphane Vande Velde

    Anderlecht

    Face à Bruges, Anderlecht n’y arrive plus

  • @News

    Par Jonas Bernard (avec J.N.)

    Anderlecht

    Anderlecht-Bruges (1-2): Antoine Colassin, une première presque rêvée

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20161121-GC9521 2020-01-18 14:54:13

    Emir Kir exclu du PS: les conséquences au fédéral et à Saint-Josse

  2. Les CPAS des grandes villes continuent à délivrer de nombreuses aides parce que la pauvreté s’y concentre.

    Quand les CPAS wallons aggravent la précarité

  3. Aux yeux de la Reine, la seule solution possible à la crise provoquée par la décision du couple de renoncer aux obligations royales était une séparation brutale mais claire.

    Epilogue Harry-Meghan: la Reine, William et Kate sont les grands gagnants

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite