Accueil Belgique Politique

Présidence du CD&V: entre audace et confiance

Aucun des sept candidats à la succession de Wouter Beke n’a dépassé les 50 %. Deux des favoris : Joachim Coens et Sammy Mahdi sont qualifiés pour le second tour. Verdict à la Saint-Nicolas, le 6 décembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le prochain patron du CD&V s’appellera Joachim Coens ou Sammy Mahdi. Le CEO du port de Zeebrugge et le président des jeunes chrétiens-démocrates flamands sont parvenus à se qualifier pour le second tour de l’élection interne avec respectivement 26 et 19 % des 22.000 voix exprimées par les militants. Coens et Mahdi faisaient face à cinq autres candidats. Tous, à l’exception de la seule femme, Kartien Partyka, retenue dans sa commune, étaient réunis lundi matin au siège du parti pour découvrir les résultats en même temps qu’une poignée de militant et des ministres actuels.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Webber Martin, lundi 18 novembre 2019, 22:28

    Le surréalisme ici comme ailleurs remporte, encore de l'épreuve que les partis s'éloignent de plus en plus des électeurs, vraiment dommage. Et inquiétant pour notre avenir...

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs