Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: Paul Magnette ajoute le communautaire aux thèmes des discussions

L’informateur royal a aussi indiqué ce lundi en conférence de presse que 10 partis peuvent toujours monter dans une coalition gouvernementale.

Temps de lecture: 2 min

L’informateur royal Paul Magnette a été prolongé dans sa fonction jusqu’au 25 novembre, date à laquelle il fera un nouveau rapport au Roi, a indiqué lundi le Palais royal à l’issue d’un entretien entre le chef de l’Etat et le chargé de mission.

Le président du PS s’est exprimé ce lundi soir à l’occasion d’une conférence de presse. « 10 partis sont toujours dans les discussions, ce qui veut dire qu’ils peuvent toujours monter dans une coalition gouvernementale », a expliqué Paul Magnette. Ce dernier a affirmé travailler sur six thèmes : emploi, pauvreté, justice, climat, migration et modernisation de l’Etat fédéral. Par rapport à la semaine dernière, le communautaire, baptisé « modernisation de l’état », est devenu un thème en soi.

«Consolider les fondations»

L’informateur royal est ensuite revenu sur la méthodologie employée, affirmant avoir constaté « un large consensus sur la méthode. »

Le président du PS va rencontrer mardi 19 novembre les partenaires sociaux, les associations de lutte contre la pauvreté et des associations environnementales. Il a employé une métaphore empruntée à l’architecture : « On a trouvé le terrain, il faut consolider les fondations pour qu’ensuite on puisse tenter de construire l’ensemble de l’édifice. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 18 novembre 2019, 20:27

    Sans doute pour refédéraliser certaines compétences et diminuer le nombre de ministres … Quel sacrilège !

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 18 novembre 2019, 18:26

    "Paul Magnette ajoute le communautaire aux thèmes des discussions". Tient, tient, tient, nous y voilà donc... Comment, l'air de ne pas y toucher, le PS va tout de même parler confédéralisme (avec la NVA, évidemment) après avoir juré ses grands Dieux qu'il ne le ferait pas. Avant de lui retourner le qualificatif de Pinocchio qui affublait le 1er ministre sortant attendons tout de même de voir ce qu'il en est.

  • Posté par Burniat Walter, lundi 18 novembre 2019, 18:20

    Il est parfois utile de re-baptiser les sujets de discorde tant on s'enfonce dans la bourbe des préjugés. Quoi de plus normal qu'un Etat se modernise. Et non se réforme!

  • Posté par Rousseaux , lundi 18 novembre 2019, 18:17

    Etonnant le nombre de personnes qui s’imaginent encore qu’il soit possible de ne pas parler de communautaire en Belgique…

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , lundi 18 novembre 2019, 18:06

    Viande, tu es poisson ! Il me semblait avoir entendu que le PS ne voulait pas parler de communautaire. Sans doute ai-je mal compris. Quand on est biess, on est biess.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs