Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: Magnette trouve des convergences mais pas de coalition

Les dix partis concernés s’entendent « pour refinancer la police et la Justice ». Pour le reste ? « On cherche des convergences ». Sachant que seulement deux coalitions sont possibles à la fin, et qu’il faudra choisir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Six mois après les élections législatives, cinq mois après la mission confiée à Johan Vande Lanotte et Didier Reynders, un mois après celle assumée par Geert Bourgeois et Rudy Demotte, douze jours après l’entrée en piste de Paul Magnette comme informateur royal, on tient un accord, oui. Oserait-on dire un premier accord ? Celui-ci : il faut refinancer la police et la Justice. En conférence de presse à la Chambre après avoir fait rapport (cinquante pages) au roi, Paul Magnette l’a annoncé : il y a là un « consensus » entre les dix formations politiques qui prennent part aux discussions, à savoir, pour rappel, le PS, le MR, Ecolo, le CDH, Défi, Groen, le VLD, le SP.A et la N-VA. Ce n’est qu’un début ? L’informateur royal cite Winston Churchill, selon lequel l’optimiste voit l’opportunité dans toute difficulté alors que le pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité. Faut-il dire que Paul Magnette a choisi son camp ; il n’a pas trop le choix du reste.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs