Le programme des festivités pour le match des Diables rouges contre Chypre

photo news
photo news

Les Diables rouges clôturent leur campagne qualificative à domicile ce mardi soir, contre Chypre. À cette occasion, un programme de fête a été concocté par l’Union belge. 34.000 drapeaux flanqués du slogan « Waar is dat feestje ? Hier is dat feestje ! » à l’effigie de Thomas Meunier et Michy Batshuayi -après ceux mettant à l’honneur Eden Hazard puis Romelu Lukaku- seront distribués, une GuestCam permettra de donner l’impression que vous avez réellement posé aux côtés des joueurs, sans compter les habituels grimages aux couleurs nationales. Mais ce n’est qu’un début. Avant le match, pendant la mi-temps et après, les DJ Maarten & Dorothee de Qmusic assureront l’ambiance. Le principal événement sera la présence de la chanteuse italo-américaine Gala qui interprétera son tube « Freed from desire », sur la pelouse, au terme de la rencontre.

Angèle au Palais 12

Traverser le ring de Bruxelles un soir en semaine n’est jamais une partie de plaisir. Ce mardi, un véritable calvaire est craint. La chanteuse belge Angèle sera en concert, sold-out, au Palais 12 et ses fans occuperont une bonne partie du fameux parking C utilisé lors des matches des Diables. Des renforts sont prévus sur tout le réseau de transports en commun mais l’arrêt de métro Heysel sera fermé à 18h et celui stade roi Baudouin à 21h (moins problématique car après le coup d’envoi du match).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Les derniers vrais grands accords en Belgique datent de la fin des années nonante. Depuis, ce pays est complètement paralysé.
» © Dominique Duchesnes.

    Hendrik Vuye: «Vous avez eu Leterme, puis De Wever, demain vous aurez Van Grieken…»

  2. Cette Congolaise de 36 ans, Kavugho Mbafumoja, ici à l’hôpital général de Beni ce 3 décembre, a survécu à une attaque d’un groupe armé.

    L’est du Congo, nouvelle cible du combat djihadiste

  3. MELANIE DEBIASIO ©DOMINIQUE DUCHESNES

    Les Racines élémentaires de Melanie De Biasio: «J’ai perdu ma voix, j’ai vécu le pire, ça m’a rendu forte»

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite