Alcool au volant: trois fois plus de contrôles positifs en semaine

Alcool au volant: trois fois plus de contrôles positifs en semaine
Photo News

La dernière étude de l’institut Vias sur le comportement des Belges en matière d’alcool au volant montre que les automobilistes belges continuent à avoir « un problème » avec la conduite sous influence. Ce ne sont pas moins d’1,9 % des conducteurs contrôlés qui présentaient un taux d’alcoolémie trop élevé.

Pire : si un conducteur contrôlé positif sur trois est en état d’imprégnation « légère » (entre 0,5 et 0,8 g/l), deux sur trois sont « fortement alcoolisés », relève l’étude de Vias. Des résultats qui expliquent que selon une des plus récentes enquêtes réalisées dans 38 pays sur cinq continents, notre pays figure dans le top 3 des mauvais élèves.

La proportion de conducteurs contrôlés positifs a heureusement tendance à baisser au cours des années, mais l’étude souligne un phénomène inquiétant : les nuits de semaine, la part d’automobilistes sous influence a été multipliée par trois en une dizaine d’années, passant de 3,6 % en 2007 à 10,7 % désormais.

Cette évolution préoccupante peut être attribuée au fait qu’on a concentré (et médiatisé) les contrôles de week-end, accroissant sans doute le sentiment d’impunité pendant la semaine. Le porte-parole de Vias Benoît Godart souligne également que « les habitudes de sortie des gens changent. Il y a beaucoup plus d’événements organisés en semaine, notamment les afterworks. Les contrôles positifs sont d’ailleurs beaucoup plus importants les nuits des mercredis et jeudis, surtout jeudi à vendredi ».

Quelles sont les pistes pour lutter contre l’alcool au volant ? Comment lutter contre ces dernières tendances inquiétantes ? Notre dossier sur Le Soir +

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous