Nuisance sonore des avions en Wallonie: les compagnies aériennes seront sanctionnées

Nuisance sonore des avions en Wallonie: les compagnies aériennes seront sanctionnées

Depuis avril dernier, les compagnies aériennes ont commencé à être poursuivies pour les nuisances sonores excessives auxquelles elles se livrent en Wallonie, écrit Sudpresse dans ses éditions de mardi. Cela alors que ces 15 dernières années, le dispositif de sanctions était inopérant.

«Depuis le 26 avril 2019, 17 procès-verbaux ont été dressés à l’encontre de compagnies aériennes. Neuf à Liège et huit à Charleroi», explique le ministre wallon des Aéroports Jean-Luc Crucke (MR). De ces 17 PV, neuf avertissements ont été envoyés, une sanction administrative infligée, un classement sans suite accordé et six dossiers sont en cours. À Charleroi, Ryanair a reçu huit avertissements. À Liège, Astral Aviation a écopé d’une amende administrative de 200 euros.

Pour que des sanctions soient infligées, il fallait qu’un arrêté de localisation des sonomètres fixes soit adopté, ce qui manquait depuis 2004. C’est chose faite, désormais, puisque l’arrêté ministériel en question a été publié au Moniteur belge le 26 avril dernier.

Ce sont à présent les montants infligés qui sont pointés du doigt. «C’est comme si on infligeait une amende de 10 euros à un chauffard qui roule à 100 km/h en agglomération. Il est important d’y remédier et de faire en sorte que le ciel wallon ne soit pas une zone de non-droit», commente le député Ecolo Christophe Clersy.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Flocons d'amour
», un des films du genre produit par Netflix.

    Netflix a lancé l’opération «Fêtes»

  2. d-20170315-3DKLLK 2019-12-05 20:14:59

    Nethys: la tutelle juge les indemnités illégales mais ne peut pas tout annuler

  3. RTR1SY1T

    «J’ai pris la fuite lors de la nuit de noces mais ma mère m’a ramenée à mon mari»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Les «confédéralistes» ont leur modèle. Et les autres?

    Il y a quelques années, lorsque la N-VA sortait son séparatisme ou sa version cosmétique, le confédéralisme, la réplique fusait : « Et vous allez faire quoi de la dette ? Et vous allez faire quoi de Bruxelles ? » Avec zéro réponse, ce qui rassurait les opposants : les nationalistes avaient montré leurs dents, mais n’avaient pas de quoi mordre.

    Mais voilà, à la N-VA, on ne laisse aucun terrain stratégique en jachère. Dans ce parti, on sait que pour convaincre, il faut...

    Lire la suite