Accueil Élections fédérales 2019

Coalition fédérale: pour la presse flamande, Paul Magnette pousse lentement, mais sûrement la N-VA vers la sortie

La presse flamande semble penser que « l’architecte » compte bien obtenir d’une manière ou d’une autre un gouvernement arc-en-ciel.

Temps de lecture: 2 min

La mission de l’informateur Paul Magnette a été prolongée par le Roi jusqu’au 25 novembre lundi. La presse flamande semble penser que « l’architecte » compte bien obtenir d’une manière ou d’une autre un gouvernement arc-en-ciel. Grâce à cette coalition multicolore, Paul Magnette obtiendrait 81 sièges sur 150, mais pour l’instant l’alliance avec le CD&V et l’Open VLD coince encore toujours.

D’après De Standaard , Paul Magnette resterait silencieux sur les sujets qui risquent de vraiment coincer au fédéral comme le budget, la migration et le climat. Les choses avancent néanmoins, mais la discorde entre la N-VA et le PS ne s’estompe pas d’après le quotidien. Le PS souligne notamment l’importance pour lui de la place que doit tenir la société civile et veut la refédéralisation de certains domaines. Il garde ainsi ses distances avec le parti nationaliste flamand beaucoup plus critique à l’égard de la société civile et toujours sur la piste du confédéralisme.

Pour le journal De Tijd , la technique de Magnette est « raffinée ». Le quotidien économique flamand attend néanmoins de voir des résultats et si Paul Magnette sera capable de mettre sur pied cette coalition tant rêvée, exprimant de ce fait également l’idée qu’ouvrir les portes à la N-VA est pour l’instant toujours exclue pour l’informateur royal. D’après De Tijd, l’objectif serait même de tenter d’établir que les nationalistes flamands ne seraient pas sur la même longueur d’ondes sur la majorité des sujets abordés.

>Coalition fédérale: plusieurs rencontres à l’agenda de Paul Magnette

Dans De Morgen , on peut également lire la volonté de « l’architecte » dans ses recherches de vouloir exclusivement former un arc-en-ciel alors qu’« en théorie Magnette devrait rechercher toutes les voies possibles pour former une coalition ». Et ce via la mise en place d’un programme substantiel basé sur le consensus, comme Paul Magnette l’a affirmé lors de sa conférence de presse lundi après avoir déposé son rapport au roi. D’après De Morgen , ce sont les exigences communautaires des deux partis qui rendraient leur coopération impossible. Les nationalistes flamands seraient dès lors lentement, mais sûrement poussés en direction de la sortie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

46 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, mardi 19 novembre 2019, 21:30

    Paul Van Obberghen, c'est peut-être là votre erreur d'analyse. Vous partez du principe que la NVA ne peut que se renforcer dans l'opposition. Discutable. Elle y serait désormais en compagnie du VB. Ces deux là vont se bouffer sur le même créneau désormais hélas à la mode en Flandre et ailleurs. Sur ce sujet, l'original fini toujours par l'emporter sur la copie et ce mouvement a déjà commencé. Tout indique en particulier les sondages sur d'éventuelles élections anticipées que la NVA s'est normalisée, n'oubliez pas qu'elle continuera à devoir assumer les contingences du pouvoir (et les inévitables déceptions qui les accompagnent) en Communauté flamande. Le déclin de la NVA est amorcé et ce n'est certainement pas cette position (au pouvoir en Flandre, dans l'opposition au fédéral) qui ralentira ce déclin. Au final, on pourrait bien avoir toujours la perspective certes peu enviable d'une majorité absolue VB-NVA en 2024 (au pire) mais avec un VB très fort et une NVA en décrépitude, ramenée à feu la Volksunie. Auquel cas, on pourra discuter à ce moment là, avec une NVA qui sera ramenée les pieds sur terre. Discuter aujourd'hui avec la NVA premier parti de Flandre et forcément avec le PS, ce dernier étant incontournable quelque soit les formules abouti forcément à un hyper réforme de l'Etat. Discuter demain avec une NVA très affaiblie pourrait être bien profitable, à supposer, rien ne l'écrit d'avance que la NVA soit incontournable en 2024. L'arc-en-ciel n'est en rien hasardeux. C'est moins la NVA que le VB qui en profiterait. Hors, celui-ci fera l'objet d'un barrage absolu, en Wallonie mais aussi en Flandre, du moins de la part des CD&V, VLD, SP.A, Groen et PVDA.

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 19 novembre 2019, 18:13

    On a connu, jadis, l'arithmétique hollandaise. On a maintenant l'arithmétique flamande. Pas question, disaient l'Open VLD et le CD&V, d'un gouvernement fédéral où les Flamands seraient minoritaires. Sous Charles Michel, moins d'un quart des Francophones étaient représentés. Cela n'avait pas d'importance pour ces partis flamands (on voit bien là toute la considération qu'ils ont pour les Francophones). L'arithmétique francophone maintenant : prenons l'hypothèse d'un arc en-ciel : on aurait bien 41 députés flamands et 47 francophones. La belle affaire : il y aurait parité de ministres. Mais si l'on creuse un peu, on constate que 62 députés du parlement flamand sur 124 seraient dans les partis de la coalition arc en-ciel au fédéral (pour 55 députés sur 75 au parlement wallon). Pas de minorité flamande donc.

  • Posté par Burniat Walter, mardi 19 novembre 2019, 15:22

    Monsieur Magnette est...un "grand" architecte!

  • Posté par Delansnay Jean, mardi 19 novembre 2019, 15:19

    Je suis 100 % d'accord avec Gérard et Bjorn, mais, que l'on arrête de dire que les famands sont majoritaires dans ce pays. J'ai habité la région flamande durant 20 ans et je suis toujours francophone et wallon. Je pense ne pas être le seul dans ce cas.

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 19 novembre 2019, 17:14

    On sait très bien pourquoi les Flamands ont refusé le recensement linguistique : pour assimiler tous les Francophones de Flandre et abuser ainsi de leur "majorité" dans le pays. Le droit du sol au-dessus du droit des gens.

Plus de commentaires

Aussi en Élections fédérales 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs