Alcool au volant: une nette différence entre les hommes et les femmes

Alcool au volant: une nette différence entre les hommes et les femmes

La dernière étude de l’institut Vias sur le comportement des Belges en matière d’alcool au volant montre que les automobilistes belges continuent à avoir « un problème » avec la conduite sous influence. Ce ne sont pas moins d’1,9 % des conducteurs contrôlés qui présentaient un taux d’alcoolémie trop élevé. Le nombre d’infractions explose pendant les soirées et les nuits de semaine. Les « afterworks » sont en cause.

L’étude montre aussi qu’un conducteur qui se fait prendre avec un taux d’alcoolémie trop élevé est rarement une conductrice… Les femmes sont 4,5 fois moins contrôlées positives que les hommes. Cette différence énorme est due au fait que la prévalence de la consommation d’alcool est plus importante chez les hommes et ces derniers boivent plus. On constate également une plus grande prudence chez les femmes. De plus, les hommes trouvent plus acceptable le fait de rouler en ayant bu. Et malheureusement, on trouve bien plus souvent des conducteurs que des conductrices au volant.

Quelles sont les pistes pour lutter contre l’alcool au volant ? Comment lutter contre ces dernières tendances inquiétantes ? Notre dossier sur Le Soir +

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous