Accueil Sports

L’homme derrière les pièges du Tour de France

Le nouveau directeur du Tour explique pourquoi les épreuves sont est aussi variées. Il pourrait encore y avoir des pavés l’année prochaine. Et peut-être la Belgique ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

Quand le Tour pose ses valises en région picarde, il songe inévitablement à Jean-François Pescheux, grand maître du tracé de l’épreuve et aujourd’hui atteint par la limite d’âge, chose insupportable pour lui. Son successeur, le Normand Thierry Gouvenou, 46 ans (professionnel en qualité d’équipier durant 12 ans, 7e d’un Paris-Roubaix qu’il avait remporté chez les amateurs), n’a pas la même personnalité. Plus réservé, plus mesuré, plus timide aussi, il dirige toutefois avec une poigne de fer le Tour en qualité de directeur de course. Le numéro deux de la Grande Boucle derrière Christian Prudhomme est le responsable en titre des tracés.

En charge de la fonction depuis deux ans, Gouvenou est donc l’instigateur de ces débuts d’épreuve en fanfare, avec pavés et autres pièges à l’appui.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs