Accueil Culture Arts plastiques

L’art abstrait rattrape Magritte

Le « petit » musée Magritte, à Jette, fête ses vingt ans en consacrant toute la maison voisine à l’art abstrait. Un musée frère.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Créé en 1999 par André Garitte, écrivain, archiviste bibliothécaire et surtout aficionado du surréalisme, ce musée Magritte a largement précédé l’ouverture du vrai musée place Royale. Les deux musées, soit dit en passant, n’ont jamais réussi à faire cause commune et c’est regrettable. Pourquoi, effectivement, le musée des Beaux-Arts n’a-t-il jamais incité le visiteur à rencontrer le peintre dans ses meubles, dans son jus bruxellois ?

Certes, la maison de la rue Esseghem où le peintre vivait assez modestement avec Georgette et passa la moitié de sa carrière ne possède pas d’œuvres majeures mais elle a, outre son histoire propre, une importante collection de gouaches, quatre cents documents originaux parmi les objets, les souvenirs et la présence aux étages d’autres artistes surréalistes. Rien, au chapitre Magritte, n’étant négligeable, et surtout pas le cadre dans lequel il peignit et vécut, sa maison musée vaut bien évidemment le détour…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs