Présidence du MR: après les attaques, la pause fraternelle signée Bouchez (photo)

Présidence du MR: après les attaques, la pause fraternelle signée Bouchez (photo)

Au moment où les membres du MR commencent à recevoir, ce mardi, leur bulletin de vote pour le deuxième tour de l’élection présidentielle au MR qui oppose Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme, le premier nommé a choisi de faire une trêve dans leur (parfois dur) affrontement. Il a posté cette photo sur Twitter, appelant au « rassemblement » au MR, avec ce commentaire : « Une campagne peut amener à quelques tensions. Celle au sein du MR a été digne globalement et il serait dommage de la gâcher. » Et cette conclusion : « Ce qui rassemble les libéraux sera toujours plus fort que ce qui nous divise. En marche pour un Mouvement uni et moderne ! »

Il est vrai que lundi, une nouvelle passe d’armes avait opposé les duellistes, Denis Ducarme s’opposant fermement à l’idée de rapprochement avec le CDH de Georges-Louis Bouchez, plusieurs observateurs parlant d’une « erreur » de ce dernier.

Ce qui avait passablement énervé le Montois, lassé de ce qu’il considère comme des contre-pieds systématiques à ses prises de position de la part de son concurrent.

On nous fait toutefois remarquer que la photo postée par Bouchez n’est pas récente, le cliché ayant été pris avant la campagne interne au MR. Denis Ducarme tient d’ailleurs à le dire : « J’aime beaucoup cette photo prise avant la campagne, elle est très chouette ; il y en aura beaucoup d’autres ; après cette élection, nous serons réunis. Mais il ne faut pas s’y tromper : les deux projets en lice s’opposent sur bien des points. Au-delà de la relation au CDH, il y a sur d’autres aspects deux visions du libéralisme qui se font face. »

Philippe Goffin et Clémentine Barzin, candidats malheureux à la présidence du MR au premier tour, ont déjà annoncé leur soutien à Bouchez pour le second tour. Christine Defraigne attend la réponse des deux prétendants à 16 questions, rédigées avec d’autres libéraux sociaux, avant de se prononcer.

>> Les 16 questions de Defraigne à Ducarme et Bouchez

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 10844589-050

    France: condamné, Mélenchon dénonce un «procès politique»

  2. d-20191015-3WNJFK 2019-10-15 15:16:54

    La voiture cède lentement du terrain: des différences importantes selon les régions

  3. Jonathan Rigaux est pépiniériste à Longlier. 300.000 sapins sortiront de ses champs cette année.

    Le sapin de Noël se veut écoresponsable, et bio à terme

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • PS et N-VA: casa Kafka

    Et donc voilà Paul Magnette qui reprend cet après-midi le chemin du palais royal. Après des mois utilisés par d’autres à « dégager le terrain » – une manière cosmétique d’occuper le vide –, le président du PS a fait le boulot. Il pourrait même ne pas venir les mains vides : il aura à tout le moins essayé un scénario qui aurait sorti le pays de la crise et d’une transition en affaires courantes de moins en moins légitime démocratiquement. Il aurait produit un gouvernement. Ric-rac, mais un gouvernement....

    Lire la suite