Les Diables rouges aux anges après leur large succès face à Chypre: «Je jouais gros ce soir», avoue Benteke (vidéos)

@Belga
@Belga

Les Diables rouges ont été reçus 30 sur 30 dans les qualifications pour l’Euro 2020. Ce mardi, c’est Chypre qui a reçu une petite leçon de la part des troisièmes du dernier Mondial (6-1). Retour en réactions après ce 10e succès en autant de rencontres.

La réaction de Christian Benteke, auteur d’un doublé

« Le plus important, c’était de bien terminer et d’obtenir ce bilan de 30 points sur 30. Mais c’est vrai que je jouais gros car les places sont chères dans cette équipe. Lorsqu’on reçoit du temps de jeu, il est important de prouver qu’on est prêt. L’avantage, c’est que j’ai joué avec des éléments que je connais bien. Les automatismes étaient là. Au final, je pense que j’ai rarement déçu Roberto Martinez lorsque ce dernier a fait appel à mes services ».

La réaction de Yannick Carrasco, buteur

« Ça fait plaisir de rejouer, surtout à domicile. Je pense que notre point fort est notre collectif. Chaque joueur reçoit son moment dans ces qualifications pour l’Euro et il est important de faire toujours de son mieux lorsqu’on se retrouve sur le terrain. Car tout le monde espère être dans la liste 23 ».

La réaction de Roberto Martinez, le sélectionneur

« Je suis très content de notre premier acte. Certes on a dû s’habituer car plusieurs nouveaux joueurs avaient été titularisés. Mais vu le caractère profond du groupe, ça a été de mieux en mieux. En fait, certains éléments ont bien travaillé lors des entraînements et ils ont été récompensés ce mardi soir. Benteke a réalisé un travail incroyable. Il a été très présent dans le rectangle adverse. Carrasco a aussi été très bon, comme de Bruyne ou encore Eden Hazard qui ont pris leurs responsabilités. Quant à Cobbaut, je suis satisfait de sa première. Mais surtout, collectivement, notre performance est positive. Nous avons joué en équipe ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • 10852206-044

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Charleroi-Malines reporté: Mehdi Bayat espère faire réviser la règle

  • PHOTONEWS_10841091-042

    Par Didier Schyns

    Standard

    Standard: Moussa Sissako pour relayer Dimitri Lavalée

  • SOCCER JPL D23 CERCLE BRUGGE VS ANDERLECHT (2)

    Par Stéphane Vande Velde

    Anderlecht

    D1A: un succès miraculeux pour Anderlecht au Cercle

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite