Meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia: un homme d’affaires arrêté sur son yacht

Des portraits de Daphne Caruana Galizia brandis lors d’une manifestation anti-corruption le 16 novembre à Malte.
Des portraits de Daphne Caruana Galizia brandis lors d’une manifestation anti-corruption le 16 novembre à Malte. - Reuters

L’étau se resserre autour des responsables du meurtre de la journaliste d’investigation maltaise Daphne Caruana Galizia. La police maltaise a arrêté ce mercredi l’un des hommes d’affaires les plus importants du pays : Yorgen Fenech. Le yacht qui transportait le businessman a été intercepté en direction des îles de la Méditerranée alors qu’il s’apprêtait à quitter les eaux territoriales maltaises, à l’aube. La police est rapidement montée à bord du bateau et l’a forcé à rentrer au port.

Yorgen Fenech est l’administrateur et le copropriétaire d’un groupe d’entreprise ayant remporté un juteux contrat énergétique en 2013 auprès de l’État maltais pour la construction d’une centrale à gaz sur l’île. En février 2017, soit 8 mois avant sa mort dans une attaque à la voiture piégée, Daphne rapportait dans son blog l’existence d’une mystérieuse société basée à Dubaï baptisée 17 Black Limited et esquissait des liens avec les politiciens maltais, sans parvenir toutefois à révéler à qui appartenait cette compagnie. Une enquête de nos confrères de Reuters a indiqué par la suite que Yorgen Fenech en était le propriétaire.

Cette arrestation fait suite à celle d’un homme accusé d’avoir joué un rôle d’entremetteur lors du meurtre de Daphne ce mardi, lors d’un raid visant une affaire de blanchiment d’argent. L’homme est accusé d’avoir fait le lien entre la personne suspectée d’avoir commandité le meurtre de la journaliste anti-corruption, la personne passée à l’acte et ceux ayant aidé à fournir les explosifs utilisés sur la voiture de la journaliste assassinée en 2017. Il a été annoncé que le président maltais pourrait offrir le pardon au suspect clef qui, de son propre aveu, serait en mesure de nommer le commanditaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous