Dépénalisation de l’avortement : la commission reprendra ses travaux mercredi prochain, au finish

Els Van Hoof, Servais Verhestraeten à la commission de Justice
Els Van Hoof, Servais Verhestraeten à la commission de Justice - Photo News

La commission de la Justice a procédé mercredi à la discussion générale des propositions de loi sur la dépénalisation de l’avortement. Elle reprendra mercredi prochain ses travaux, au finish espèrent les auteurs des textes. La demande d’auditions émise par les opposants aux propositions a été rejetée.

Huit partis -les socialistes, libéraux, écologistes ainsi que DéFI et le PTB- se sont accordés sur des amendements qui font passer à 18 semaines le délai dans lequel une interruption volontaire de grossesse peut être pratiquée, réduit à 48 heures le délai de réflexion et dépénalise complètement l’avortement aussi bien pour les femmes que les médecins.

Le CD&V, le CDH, la N-VA et le Vlaams Belang ont exprimé leur opposition à tout ou partie des propositions. Lors des auditions de ce mercredi, la N-VA, le Vlaams Belang et le CD&V ont présenté des arguments chocs contre l’élargissement de la possibilité d’avorter jusqu’à 18 semaines au lieu de 12 semaines actuellement. La députée du CD&V Els Van Hoof ayant même lancé : « Jeter un fœtus ce n’est pas comme jeter un préservatif ».

Les amendements qui traduisent l’accord des huit partis seront présentés mercredi prochain. Un vote est attendu pour cette date.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous