Accueil Monde États-Unis

Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne Gordon Sondland a livré un témoignage catastrophique pour Donald Trump dans l’affaire ukrainienne.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Donald Trump redoutait, dit-on, l’audition de Gordon Sondland entre toutes. Ses craintes étaient justifiées. Mercredi, devant la commission du renseignement à la Chambre des représentants, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un « quid pro quo (donnant donnant) » aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain : le nouveau chef de l’État ukrainien, Volodymyr Zelensky, devait annoncer publiquement, sur CNN, une enquête anti-corruption contre Joe Biden et le fils de celui-ci, Hunter, grassement rémunéré par une firme gazière locale, Burisma.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par CREPIN Hugues, jeudi 21 novembre 2019, 8:42

    La lecture de Fox News est fantastique sur le sujet, même d'un point de vue neutre, leur couverture est une propagande totale même la teneur des propos de Sondland n'est pas évoquée, seulement la version officielle de Trump.

  • Posté par Alexandre Fabienne, jeudi 21 novembre 2019, 8:40

    Au rédacteur de cet article.... Il y a un monde de différence entre le quid pro quo, terme judiciaire dans les pays anglo saxon et le quiproquo, terme utilisé dans le langage courant !!!!

  • Posté par Alexandre Fabienne, jeudi 21 novembre 2019, 8:46

    Oups.... je vois que ce terme quid pro quo mal orthographié dans le préambule a ensuite été écrit correctement dans le texte lui-même, donc désolée pour ma remarque mais svp corrigez quand même la 1ère mention de ce terme...

  • Posté par Mente Daniel, mercredi 20 novembre 2019, 22:34

    Je ne suis pas sûr que l'Amérique profonde suive (et comprenne !!! oui, comprenne ...) ce qui se passe. Il est même probable qu'elle ne s'y intéresse même pas. beaucoup d'américains sont des personnes éminemment respectables et intelligentes. C'est la part sombre des USA qui a élu Trunk (...pardon Trump) et c'est la part sombre des républicains qui le maintiendra au pouvoir pour ne pas avoir à se déjuger. Après cela une fuite en avant? d'autres décisions du type reconnaissance des territoires occupés israéliens? Ubuesque.

  • Posté par Dechamps Pascal , mercredi 20 novembre 2019, 22:06

    Ce qui est hallucinant est qu'un Président-homme de théâtre comique soit d'emblée jeté dans la mare aux crocodiles, sans formation ni back-ground, en faisant un oiseau pour le chat US . Au point que l'enquête en question a été effectivement ouverte, sauf erreur de ma part.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs