Accueil Culture

L’hommage de Peter Greena way à Sergueï Eisenstein

Avec « Que viva Eisenstein ! », le réalisateur anglais s’attarde sur un chapitre méconnu du génial cinéaste russe. La découverte de son homosexualité à Guanajuato où il tourne « Que viva Mexico »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Le réalisateur baroque de Meurtre dans un jardin anglais était d’excellente humeur ce lundi lorsqu’on le retrouve dans le jardin d’un hôtel de la capitale. À 73 ans, Peter Greenaway reste plus vif que jamais.

Quand avez-vous découvert Eisenstein et quel impact a-t-il eu sur votre travail ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs