Allemagne: des milliers d’euros pour des effets personnels d’Hitler et de dirigeants nazis

Allemagne: des milliers d’euros pour des effets personnels d’Hitler et de dirigeants nazis
Reuters

Des effets personnels de dirigeants nazis, dont un haut de forme porté par Adolf Hitler, et une édition de luxe de son manifeste politique « Mein Kampf » ont trouvé preneurs pour des centaines de milliers d’euros lors d’une vente aux enchères mercredi à Munich qui a suscité l’indignation, en Allemagne et à l’étranger.

Un chapeau haut de forme porté par Hitler a été adjugé 50.000 euros (55.310 dollars), selon le site internet de la maison d’enchères Hermann Historica, tandis que des objets et vêtements ayant appartenu à sa compagne Eva Braun ont été vendus pour des milliers d’euros. Un acheteur a acquis pour 130.000 euros une édition de luxe de « Mein Kampf », frappée d’un aigle et d’un svastika, emblème du parti nazi, ayant appartenu au dirigeant nazi Hermann Goering. D’autres lots de vêtements et effets personnels de dirigeant nazis comme Heinrich Himmler et Rudolf Hess étaient proposés à la vente.

« Les crimes des nazis sont banalisés », a déclaré le commissaire du gouvernement allemand chargé de l’antisémitisme Felix Klein au groupe de presse Funke. « Ils agissent comme s’ils vendaient d’une manière parfaitement normale des objets d’art historiques », a-t-il regretté mettant en garde contre « le danger que les reliques nazies deviennent des objets de culte » pour l’extrême droite.

« Obliger les maisons d’enchères à divulguer les noms des acheteurs »

Avant la vente, le président de l’Association juive européenne, le rabbin Menachem Margolin, a rappelé que l’Allemagne était en « tête en Europe pour ce qui concerne le nombre d’incidents antisémites signalés ». L’association « appelle les autorités allemandes à obliger les maisons d’enchères à divulguer les noms des acheteurs », qui « pourraient alors être inscrits sur une liste du gouvernement de personnes à surveiller », a ajouté M. Margolin.

De nombreux objets ayant appartenu à de hauts dirigeants nazis ont été saisis par les militaires américains au cours des derniers jours de la Deuxième Guerre mondiale. Les robes ayant appartenu à Eva Braun, compagne de longue date de Hitler qu’il avait épousée la veille de leur suicide, ont été découvertes parmi 40 camions saisis par l’armée américaine en mai 1945 à Salzbourg, en Autriche.

Figuraient également au catalogue des enchères un contrat de location d’un appartement munichois de Hitler, et des lunettes de soleil portées par un accusé, pour éviter la lumière des projecteurs, au tribunal de Nuremberg qui a jugé les crimes nazis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ER5irEcXYAEzIFh

    Polanski primé, Adèle Haenel quitte la salle: le cinéma français déchiré aux César 2020

  2. CHINA-HEALTH_JAPAN

    Comment le coronavirus bouleverse la planète

  3. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    «2050, Bruxelles en mieux»: des idées qui germent dès aujourd’hui

La chronique
  • Elections municipales: en France, dernier arrêt avant l’irréparable

    Dans quinze jours, les Français se rendront aux urnes pour élire leurs maires. Une simple élection locale ? C’est ce que tentent toujours de faire croire les pouvoirs en place lorsqu’ils sont en difficulté.

    Test majeur

    Emmanuel Macron ne fait pas exception. Mais à qui fera-t-il avaler qu’il ne se préoccupe pas de ce test majeur à deux ans d’une présidentielle qui sera celle de tous les dangers ? L’affaire...

    Lire la suite