Johan Van Herck très déçu de la défaite belge: «C’était aussi le dernier match de Steve Darcis, il y a beaucoup d’émotions»

photo news
photo news

Il n’y a pas eu de miracle, ce mercredi, pour la Belgique après les prestations en deux temps de Steve Darcis (contre Kyrgios) et de David Goffin (face à de Minaur). Deux matches assez comparables, avec deux très mauvaises entrées en matière, dans le premier set, et puis deux occasions (deux balles de set) pour tenter de faire basculer les rencontres vers un troisième set qui n’arrivera pas finalement. Darcis a été battu 6-2, 7-6 (9) par Kyrgios et ses 22 aces, dont 7 dans le tie-break (!) et Goffin a été défait 6-0, 7-6 (4). La Belgique a finalement sauvé l’honneur via… l’abandon du double australien après 1 jeu : il était minuit trente, et l’Australie affronte déjà le Canada en quart ce jeudi à 18h !

La Belgique est éliminée de la Coupe Davis (plus possible d’être meilleure deuxième) : sans un Darcis miraculeux et un Goffin en meilleure forme, elle ne pouvait pas espérer beaucoup mieux dans cette compétition où chaque point compte.

« Des entames pas idéales »

« On est évidemment très déçu », commentait Johan Van Herck. « Nos mauvais débuts de match, c’est difficile à expliquer… Dans les deux cas, on aurait pu faire mieux, d’un autre côté, avec ce nouveau format, ça passe vite dès qu’on n’est pas au top. C’est clair nos entames de match n’étaient pas idéales. D’un autre côté, on a joué une équipe très forte qui méritait de gagner sur ce qu’elle a montré ici. Mais c’est dur évidemment d’être sorti comme ça de cette compétition. C’était aussi le dernier match de Steve en Coupe Davis, il y a beaucoup d’émotions. »

« Ca devait bien se terminer un jour et il y avait beaucoup de chances que ça se termine par une défaite », commentait à ce propos Steve Darcis (35 ans). « Même si je n’ai jamais pensé que c’était mon dernier match avant de le jouer. Kyrgios m’a d’emblée mis beaucoup de pression avec son service et j’étais un peu dans les cordes. Mais je pense avoir très bien réagi, j’ai eu ces deux occasions d’aller au troisième set, ça n’a pas tourné en ma faveur. Finir comme ça, c’est un peu triste. On aurait peut-être pu faire un peu mieux, c’est dommage, mais ca fait partie du jeu et de la… Coupe du monde du tennis (NDLR : il se refuse de nommer encore cette nouvelle épreuve, la Coupe Davis). Maintenant, il me reste une préparation hivernale à Abou Dhabi, l’ATP Cup et les qualifs en Australie en janvier, puis il sera temps de faire un peu moins de sport… »

« Une saison compliquée »

Enfin, David Goffin reconnaissait ne pas avoir su retrouver son vrai niveau durant toute cette semaine, un peu à l’instar d’une fin de saison de trop… « C’était un peu bizarre de terminer la saison ATP, puis de devoir se relancer pour cette compétition, deux semaines plus tard. J’ai connu beaucoup de hauts et de bas, ici. J’ai mal commencé mes matches, c’était difficile. Je ne trouvais pas tout de suite mon rythme, chaque fois, c’est revenu un peu tard. C’était donc compliqué pour moi toute cette semaine. Il n’y avait qu’une chose à faire, c’était se battre. C’est passé contre la Colombie, mais pas contre l’Australie… C’aurait pu tourner, mais je n’y suis pas parvenu, cette fois. Finalement, c’était une saison assez compliquée, mais j’aurais signé à deux mains si on m’avait dit que je la terminerais, tout de même, à la 11e place mondiale. »

En mars 2020, la Belgique devra rejouer un match (selon l’ancienne formule, à domicile ou à l’étranger) pour tenter de se qualifier pour la phase finale de novembre, à nouveau à Madrid.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous