La savoureuse anecdote d’un ancien coéquipier de Vincent Kompany à Manchester City

photo news
photo news

Vincent Kompany, l’actuel défenseur du Sporting d’Anderlecht, a tourné la page de Manchester City. Pour autant, le Belge, revenu l’été dernier, a laissé un grand vide chez les Cityzens. Si Micah Richards n’est plus actif à City, il n’a pas oublié le passage du Diable rouge.

« Parfois, je voulais fermer les yeux, mais Vincent Kompany ne voulait pas en savoir plus », a expliqué Richards à BBC 5 Live Sport, concernant une anecdote savoureuse sur Mario Balotelli. Et pour cause, Richards – vice-capitaine des Skyblues à l’époque après Kompany – gérait avec le Belge les amendes de l’équipe. « Balotelli était toujours en retard. Les retardataires devaient des amendes et nous faisions don de ces sommes à des organisations caritatives. Mais à un moment donné aux alentours de Noël, nous avions déjà encaissé environ 100.000 à 150.000 livres d’amende, en grande partie, grâce à Balotelli. »

La mission de Richards était donc que ses troupes restent concentrées, ponctuelles et professionnelles. Tout le contraire du comportement de l’Italien quand il était à Manchester. « Parfois, j’ai essayé de fermer les yeux. Je n’aimais pas trop dire au manager qu’un de mes coéquipiers était en retard. Je ne suis pas une balance. Mais on connaît Kompany, il ne voulait pas. Si les joueurs faisaient une erreur, ils ne voulaient pas que Kompany le sache. Il se comportait comme un professeur, ou plutôt comme un recteur. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous