Accueil Consommation

Chaudières, cheminées: tout ce qu’il faut savoir sur leur entretien

Le retour des températures fraîches signifie aussi la fin de l’hibernation pour les chauffages. Une période choisie par beaucoup pour réaliser leur entretien bisannuel, obligatoire dans les trois régions du pays. Comment celui-ci doit-il se dérouler pour être en conformité ? Quel prix faut-il débourser ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Sa trousse à outils jamais bien loin, Christophe Declercq enchaîne les rendez-vous. Installations, réparations, entretiens, : depuis le rafraîchissement des températures, il passe d’une chaudière à l’autre sans répit. « C’est la saison, on est vraiment fort demandé », nous confie le gérant de My Comfort entre deux rendez-vous. L’ambiance n’est pas différente chez Ajusto, une plateforme qui met en relation professionnels indépendants et particuliers. « On a le pic des entretiens de chaudières dès qu’il commence à faire un peu plus froid et que les gens veulent rallumer leur chauffage. On est en plein dedans actuellement ! », confirme Xavier Zech, le responsable marketing de la société. Une opération qui dure d’une heure à une heure trente pour une chaudière à gaz (selon si celle-ci est à condensation, atmosphérique, etc.). Pour une chaudière au mazout, il faut compter peu plus de temps, entre une heure trente et deux heures. « C’est parce que la chaudière est beaucoup plus encrassée à cause du mazout.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par stals jean, dimanche 24 novembre 2019, 13:04

    Je lis ci dessus : Bien choisir son chauffagiste...c'est peut-être et c'est même certain, la phrase la plus importante de l'article qu'il faut retenir. En effet dans ce domaine, les arnaqueurs, les incompétents les carrément escrocs sont légions. J'ai connu personnellement un voyou qui pour une rupture d'un fil qui alimente les électrodes en haute tension du brûleur avait dit à ma fille qu'il fallait un nouveau brûleur...de 800 euros+tva. La chaudière mazout et partant le brûleur avait 6 ans...Un vrai bandit... La remise en marche de la chaudière par un autre chauffagiste honnête et réellement compétant lui a coûté 60 euros tva comprise et travail garanti sur facture...Autre chose, les entretiens des chaudières gaz n'ont strictement rien à voir avec les entretiens et les contrôles des chaudières et du brûleurs mazout. Pareil pour les cheminées. Un ramonage de cheminée dans laquelle sont évacuées les suies et les "imbrulés" des chaudières fonctionnant au mazout n'a rien à voir avec un ramonage de cheminée de chaudière gaz. Le coût de ces différents ramonages non plus. Pourtant la aussi les escroqueries pures et simples sont légions...Faut savoir aussi que faire le travail de ramonage de ses cheminées sans faire appel à un professionnel, quel que soit ce que ces cheminées évacuent, c'est parfaitement légal et valable pour les compagnies d'assurances. Croire et faire croire qu'il faut obligatoirement une attestation d'un pro pour être couvert avec les assurances c'est croire et faire croire n'importe quoi...

  • Posté par Bladfeld Samuel, dimanche 24 novembre 2019, 19:59

    Vous parlez d'or !

  • Posté par INSTITUT SAINTE MARIE , dimanche 24 novembre 2019, 11:43

    En quoi consiste l'entretien d'une chaudière murale au gaz bien réglée dans laquelle est chauffée une eau adoucie ? 0

Aussi en Consommation

SNCB: l’abonnement «télétravail» arrive en 2022

Le projet pilote s’avère positif. Les abonnés des « grands comptes » d’abord (deuxième trimestre), les particuliers ensuite (fin d’année) pourront moduler leur abonnement ferroviaire selon la part de télétravail (deux ou trois jours par semaine).

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs