Coupe Davis: suite aux critiques, le début des matches est avancé de 30 minutes vendredi et samedi

©AFP
©AFP

Les organisateurs de la Coupe Davis ont décidé d’avancer le début des matches de 30 minutes vendredi et samedi à l’occasion des quarts de finale et des demies « pour minimiser les risques de fins tardives », ont-ils annoncé jeudi.

La programmation des matchs a provoqué une polémique à Madrid après que Italie – États-Unis s’est terminé jeudi à 04h05 et que la veille déjà, l’Espagne et la Russie s’étaient quittées à près de 02h00. Outre la colère des joueurs, exprimée notamment par Rafael Nadal, le Canada et l’Australie avaient décidé de ne pas jouer le double après avoir assuré la qualification pour les quarts, malgré le risque de fausser la compétition pour les autres équipes.

Ainsi, vendredi et samedi les sessions diurnes commenceront à 10h30 au lieu de 11h00 et les nocturnes à 17h30 au lieu de 18h00.

En outre « le délai entre les deux simples est réduit de 20 à 10 minutes et ne dépassera pas les 30 minutes entre le second simple et le double », ont précisé les organisateurs. La finale reste dimanche à l’horaire inchangé de 16h00.

La Coupe Davis, qui inaugure sa nouvelle formule cette semaine à Madrid, a suscité de nombreuses critiques, entre matchs terminés au milieu de la nuit, forfaits et abandons polémiques et une faible affluence.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par Yves Simon, à Dubaï

    ATP - WTA

    Pour Kim Clijsters, «c’est un énorme pas en avant» (vidéo)

  • belga

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Une élimination mais 66% de satisfactions pour Kim Clijsters

  • PHOTO NEWS

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Elise Mertens: «Toute l’attention sur Kim Clijsters, c’est normal»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

  3. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite