Femme enceinte tuée par des chiens en France: la Société de Vènerie se défend

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Belga

Une jeune française a trouvé la mort alors qu’elle promenait son chien dans la forêt de Retz, dans l’Aisne. L’autopsie, réalisée ce lundi 18 novembre, a confirmé que la jeune femme enceinte de 6 mois est morte suite aux morsures infligées par des chiens.

« Des prélèvements ont été effectués sur 93 chiens, ceux appartenant à la victime », qui en possédait cinq au total, ainsi que d’autres « ayant participé à une chasse à courre (…) organisée à proximité », a précisé le parquet. Les résultats ne sont pas encore connus.

Ce jeudi, la société de Vènerie a publié une vidéo avec pour titre « L’enquête ne démontre en rien l’implication des chiens de chasse à courre ». Pierre de Roüalle, le président de la Société de Vènerie, y expose le point de vue de son organisation, qui estime que « l’absence de traces de morsures sur les chiens de l’équipage prouve qu’il n’y a pas eu de bagarres et probablement pas de rencontres directes avec le chien de la défunte. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous