Accueil Culture Livres

James Ellroy: «Je veux que vous soyez marqués par la passion de mes personnages»

Sous ses dehors de chien fou, James Ellroy est un formidable narrateur, qui place l’écriture au-dessus de tout. Son dernier opus, « La tempête qui vient », tient du grand art.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

Avec La tempête qui vient, James Ellroy nous replonge, cinq ans après Perfidia, dans le Los Angeles paranoïde du début de la Deuxième Guerre. L’histoire débute le 30 décembre 1941, 23 jours après Pearl Harbor, alors que les Américains vivent dans l’angoisse d’une nouvelle attaque japonaise. La mal nommée « Cité des Anges » rafle tous les « Jaunes » qui traînent tandis que des pluies torrentielles déterrent, dans Griffin Park, un macchabée lié à un ancien braquage… C’est peu dire que les flics du LAPD (Los Angeles Police Department) sont sur les nerfs !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs