Accueil Économie

Commerce: le niveau 4 a coûté 70 millions d’euros

Comeos, la fédération belge du commerce, a des idées pour éviter un chaos similaire à celui de novembre dernier et éviter des pertes financières inutiles à ses commerçants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

On le sait, les événements tragiques de novembre dernier à Paris et le déplacement de la menace terroriste dans les rues de notre capitale ont eu des conséquences désastreuses sur l’activité économique bruxelloise. « En raison de leur gestion chaotique », rappelle Comeos, la fédération belge du commerce, premier secteur touché par ce type d’incidents.

C’est pourquoi l’organisation souhaite, cette fois, être entendue. « Nous avions déjà rencontré le ministre de l’Intérieur Jan Jambon après les événements de Charlie Hebdo pour lui faire part de nos recommandations mais rien n’avait changé entre-temps », insiste Dominique Michel, son CEO. Comeos a donc réfléchi en interne à une série de propositions précises permettant d’assurer la sécurité et de prévenir des mésaventures découlant du crime organisé (pas uniquement terroriste) dans les grandes surfaces et les centres commerciaux du pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs