La mission économique belge en Chine cible de cyberattaques massives

Pieter De Crem, la princesse Astrid et Didier Reynders
Pieter De Crem, la princesse Astrid et Didier Reynders - Belga

La délégation belge en Chine a été victime lundi dernier d’attaques informatiques massives. Geert Baudewijns, expert au sein de Secutec, une société spécialisée contre les pirates informatiques, et présent en Chine l’a confirmé. « C’était pire que prévu, mais heureusement, nous étions préparés », a-t-il expliqué. Il a enregistré 135 attaques par heure lundi après-midi.

Geert Baudewijns compte parmi ses clients un certain nombre de participants à la mission économique en Chine. Il conseille également les autorités publiques en matière de cybersécurité. Mais ce qu’il a vécu en Chine l’a surpris. « Nous savions qu’il y avait des problèmes de sécurité du trafic internet en Chine, mais c’était pire que ce que j’imaginais. »

L’expert a utilisé la méthode « honeypot », amenant plusieurs ordinateurs en Chine, dont certains très sécurisés et d’autres pas, pour voir ce qu’il se passerait. Il a rapidement remarqué que plusieurs serveurs tentaient systématiquement de s’introduire dans les PC. Selon l’expert en informatique, deux tentatives d’installation d’une application ont même été effectuées, de sorte que même à l’avenir, une fois de retour en Belgique, l’application puisse obtenir de nouveaux renseignements.

Même si la délégation était préparée à des attaques, Geert Baudewijns craint que certaines entreprises participantes aient sous-estimé le danger. « Je ne peux que recommander à tout le monde de réinitialiser tous les appareils et de changer tous les mots de passe lorsqu’ils rentrent chez eux », a-t-il ajouté.

Avec ce qu’il a vu en Chine, l’expert formulera également une série de recommandations aux voyageurs amenés à se rendre en Chine à l’avenir.

Sur le même sujet
PolitiqueChineBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous