Paul Magnette propose de remplacer le Sénat par la participation citoyenne

Paul Magnette propose de remplacer le Sénat par la participation citoyenne
Belga

Supprimer le Sénat pour le remplacer par une nouvelle forme de participation citoyenne, la piste figure dans la note de l’informateur Paul Magnette (PS), rapportent samedi Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Le Sénat avait déjà été déforcé par la sixième réforme de l’Etat, mais les sénateurs se réunissent néanmoins encore huit fois par an. Que M. Magnette retienne dans sa note la piste d’une disparition complète semble être un geste envers la N-VA, mais aussi envers Groen, l’Open VLD et la SP.A qui l’avaient préconisée par le passé.

Entre-temps, aucun parti, pas même francophone, ne semble avoir de problème fondamental avec l’abolition du Sénat.

Dans sa note, l’informateur suggère d’établir à l’avenir une nouvelle forme de « participation démocrate » à la place, qui permettrait à de « simples citoyens » d’être davantage impliqués dans la gestion du pays.

La note de M. Magnette constitue un cadre devant servir de base aux discussions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous