Accueil Société

Le Vlaams Belang prend ses distances de l’homme faisant un salut Nazi au fort de Breendonk

Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken et le député Dries Van Langenhove ont pris leurs distances du groupe d’extrême droite Right Wing Resistance.

Temps de lecture: 2 min

Le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken et le député Dries Van Langenhove ont pris leurs distances du groupe d’extrême droite Right Wing Resistance et de l’homme aperçu sur une photo en train de faire le salut hitlérien lors d’une visite au Fort de Breendonk.

« Le même petit groupe d’idiots dont le Vlaams Belang s’est distancié à plusieurs reprises par le passé », a commenté Tom Van Grieken sur Twitter. Il renvoie à un article indiquant que le parti prenait ses distances à l’égard d’un mouvement d’extrême droite qui avait manifesté en septembre à Bruxelles.

Dries Van Langenhove a de son côté pointé une énième opération dégradante des médias, qui évoque son nom dans cette affaire de salut nazi. « Malgré le fait que je ne connaisse pas ces gens et qu’ils ne sont pas membres du Vlaams Belang ni de Schild en Vrienden, mon nom est mentionné pas moins de quatre fois dans cet article. »

Pourtant, De Morgen publie sur son site internet une photo sur laquelle Dries Van Langenhove, au cours d’un congrès du parti, pose avec l’homme auteur du geste controversé à Breendonk. Ce dernier n’aurait aucun mandat au sein de la formation d’extrême droite, mais manque rarement les manifestations du Belang.

Dries Van Langenhove a fini par dénoncer l’acte sur Twitter. « Un tel comportement est moralement condamnable. Il faut être sérieusement perturbé pour faire de telles choses et encore plus dérangé pour prendre une photo de ce geste et de la poster sur Facebook », indique-t-il avant d’adresser une nouvelle pique aux médias.

Après les faits de Breendonk et l’incendie d’un futur centre d’asile à Bilzen, le SP.A, dans l’opposition en Flandre, a de son côté demandé à la présidente du parlement flamand, Liesbeth Homans (N-VA), d’à nouveau réunir la commission de lutte contre la radicalisation violente.

À lire aussi le-pedigree-douteux-des-deputes-vlaams-belang (2)

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, samedi 23 novembre 2019, 22:15

    Dries Van Langenhove, au cours d’un congrès du parti, pose avec l’homme auteur du geste controversé à Breendonk,puis il dénonce:« Un tel comportement est moralement condamnable. Il faudrait savoir ce qu'il veut.

  • Posté par Lacroix André, samedi 23 novembre 2019, 16:12

    On récolte ce que l'on a semé .

  • Posté par Pablos Gino, samedi 23 novembre 2019, 15:44

    Pourtant c'est bel et bien votre ADN, pas bien de renier ses origines,attention vous allez vous faire doubler par un parti qui lui en est fier,voyez la N VA elle ne sait plus à quel saint se vouer.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, samedi 23 novembre 2019, 15:25

    " ...encore plus dérangé pour prendre une photo de ce geste et de (sic) la poster sur Facebook ». Voilà donc ce qui ennuie le plus M. Van Langnehove, que le geste ait été photographié et la photo postée sur Facebook. Ce n'est donc pas le geste en lui-même qui est regrettable mais bien la publicité qui lui est donnée, faisant tache sur l'image policée que le VB veut donner de lui-même.

  • Posté par Vigneron Gérard, samedi 23 novembre 2019, 14:56

    Ils veulent rester ds le politiquement correct pr ne pas effrayer trop de personnes , mais le bruit des bottes est là!!!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko