Glissement de terrain à la citadelle de Namur: le dispositif d’urgence maintenu jusqu’à lundi

Les riverains restent inquiets quant à la stabilité du sol.
Les riverains restent inquiets quant à la stabilité du sol. - J.-P. D.V.

De la terre s’écoule par moments, ce qui ne rassure guère. Et c’est ce qui explique aussi qu’après une heure trente de réunion avec l’ingénieur en stabilité et la société de terrassement qui a réalisé les travaux, le bourgmestre a décidé de maintenir le dispositif d’urgence mis en place samedi vers 19 h 30. Les propriétaires ou les locataires de trois maisons bordant le chantier sont invités à ne pas retourner dans leur habitation.

Maxime Prévot (CDH) explique que des études de sols avaient bien été réalisées par l’entreprise de terrassement : « Il y avait de la terre et de la roche, mais il semble que la roche ait tardé à se montrer… Toujours est-il qu’un plateau de 800 m2 a bougé sur le dessus. Pour être rassurant, il semble que ce plateau se soit posé sur la roche et ne bouge plus. Mais on ne peut évidemment pas se contenter de cela. C’est la raison pour laquelle un ingénieur en mécanique des sols viendra étudier cela demain. La sécurité reste donc notre priorité tant qu’on n’est pas complètement rassuré. Les habitants des maisons des numéros 16, 22 et 24 ne peuvent donc pas rentrer chez eux. Nous les logerons à l’hôtel s’il n’est pas possible pour eux de rester dans leur famille ou chez des amis. »

► Les témoignages de riverains inquiets sont à lire sur Le Soir+.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous