Accueil Belgique Politique

Coalition fédérale: la N-VA veut calquer l’accord de majorité fédéral sur le flamand

Lorin Parys, vice-président de la N-VA, accuse l’Open VLD d’affaiblir la position de négociation de la Flandre, tout en renforçant celle du PS à un moment crucial des discussions.

Temps de lecture: 2 min

La N-VA a accusé dimanche l’Open VLD d’affaiblir la position de négociation de la Flandre et de renforcer en même temps celle du PS à un moment crucial des discussions après les attaques, dimanche midi, du ministre libéral Bart Somers envers elle.

Pour le vice-président de la N-VA Lorin Parys, pareils propos de M. Somers sont «incompréhensibles». La N-VA se demande d’ailleurs si ceux-ci jouissent d’un vrai soutien au sein de l’Open VLD.

Interrogé dimanche à la mi-journée par VTM, M. Somers avait estimé avec virulence qu’il est à présent clair que la N-VA ne souhaite nullement participer à un exécutif fédéral, semblant ainsi préconiser par élimination à la mise sur pied d’une majorité arc-en-ciel (socialistes, libéraux et écologistes), complétée par le CD&V.

Des déclarations « orchestrées »

Dans la Libre de samedi, la ministre libérale flamande Maggie De Block n’excluait d’ailleurs pas non plus la mise sur pied d’un arc-en-ciel au niveau fédéral. Pour Lorin Parys, ces déclarations successives d’éminences VLD sont clairement «orchestrées». La semaine dernière, M. Parys avait déjà dit ne pas pouvoir croire que les libéraux flamands s’associeraient au PS ainsi qu’aux écologistes. «Si l’Open VLD dit non à un arc-en-ciel, Magnette ne pourra alors que choisir pour une alliance avec les libéraux et la N-VA», analyse M. Parys.

« Les propositions de Magnette ne sont pas bonnes pour les Flamands »

«Notre intention est de calquer l’accord de majorité fédéral sur le flamand et mettre le cap sur le modèle des pays du nord de l’Europe. Somers, par ses déclarations, donne aujourd’hui de l’élan à Magnette et aux francophones pour nous amener vers le modèle des pays du sud de l’Europe. Les propositions de Magnette ne sont pas bonnes pour les Flamands. Ils veulent ouvrir le robinet des dépenses et de l’endettement».

Pour le vice-président de la N-VA, il est dès lors important que tous les partis «jouent la même partition dans l’intérêt des Flamands. J’espère que nous pourrons à nouveau négocier demain avec l’Open Vld sur un accord de majorité fédéral dans le droit fil de celui conclu pour la Flandre», conclut M. Parys.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, lundi 25 novembre 2019, 9:14

    Mr Parys, par ses propos, confirme bien ceux de Mr Somers: la NVA fait tout (et dit tout) pour ne pas aller au fédéral.

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 24 novembre 2019, 23:38

    Bart de Wever est connu pour être un bon menteur mais pas à ce point. Au VLD, ils ne peuvent être aussi cornichons que le voudrait le patron de la NVA. Le PS est à présent chaud boulette. Il devra de toutes façon se farcir un parti de la droite flamande, mais pas deux. Ce sera soit le VLD avec l'arc-en-ciel, soit la NVA avec le SP.A et le CD&V côté flamand (exit le VLD dans ce second scénario). Le VLD a donc le choix, la participatin dans l'arc-en-ciel ou l'opposition. On a bien compris que Bart de Wever ferait mine de chercher à imposer le VLD et la NVA au PS. Mais là, il peut toujours aller se brosser!

  • Posté par Stroobants Nathalie, dimanche 24 novembre 2019, 21:54

    Si séparation il y a, la fiandre va prendre en charge 70 % de la dette nationale ? C'est bien de taux min de commandes qui sont routées vers le nord à la sncb, non ?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 24 novembre 2019, 21:44

    Les (non) propositions de De Wever ne sont pas bonnes pour les francophones. Ara!

  • Posté par Lahaye Olivier, dimanche 24 novembre 2019, 21:23

    Non Monsieur Dewever, vous ne faîtes rien pour les Flamands. Les Flamands ont besoin, eux aussi, d'une revalorisation budgétaire de la Justice. Ils eux aussi besoin d'une accélération des comparutions des hommes, surtout, violents envers leurs femmes et leurs enfants. Monsieur Parys, vous oubliez que des Flamands sont également pauvres et perdus dans leur pauvreté. Ils ont, eux aussi besoin qu'on prenne l'argent là où il est pour soutenir tous ces pauvres Flamands que vous refusez de soutenir. Vous ne constituez, avec vos collègues de la N-VA qu'une association favorisant les (très) riches Flamands...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs