Accueil Planète Climat

Changement climatique : un Belge sur quatre a des doutes

Les connaissances des Belges sur le climat sont parfois bancales. Une partie de la population continue de nier l’existence du changement climatique ou ses origines humaines.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

La mobilisation pour le climat n’a jamais été aussi forte. Et dans les jours qui viennent, on va beaucoup en parler. Alors que le parlement européen est invité à déclarer l’Europe et le monde en état d’urgence climatique et à agir en conséquence, la nouvelle Commission devrait livrer sa communication sur un « Green Deal » le 11 décembre prochain, au beau milieu du prochain sommet mondial des Nations unies sur le climat, la COP25. Auparavant, on aura encore droit à une grève mondiale pour le climat, le 29 novembre prochain, suivie d’une chaîne humaine à Bruxelles le 8 décembre.

De quoi ces événements sont-ils le signe et quelles traces laissent-ils dans l’opinion ? L’institut Ipsos, à la demande de l’énergéticien français EDF, a sondé la population belge, parmi 30 autres pays du monde afin d’en savoir plus sur sa perception des dérèglements climatiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par François Van Ghyseghem, lundi 25 novembre 2019, 17:57

    Les climatosceptiques DOIVENT se rendre sur le site de la NOAA (Nat. Oceanic & Atmospheric Ag. US gov.) regarder la vidéo de photos satellites montrant la disparition de la glace arctique pérenne âgée de plusieurs millions d'années intervenue entre 1990 et 2016. Cette fonte est 70 X plus rapide que prévue par le GIEC en 2004 dont les rapports loin d’être parfait, tiennent compte des périodes de glaciations (il FAUT les lire avant de critiquer). Je comprends qu’une telle information objective soit difficile à admettre mais il est néanmoins urgent de se responsabiliser par rapport à la réalité scientifique (cad analytique).

  • Posté par jean pierre Smit, mardi 26 novembre 2019, 0:18

    Je reconnais que le climat change , mais est ce dû pour autant à l'activité humaine? Comme le dit François Gervais professeur émérite à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Tours " Pas la moindre évolution de température n’est observée depuis 1993. Or, pas moins de 40 % de tout le CO2 émis depuis le début de l’ère industrielle l’a pourtant été durant ce quart de siècle, ainsi sans le moindre impact mesurable ! »

  • Posté par POUPAERT Jacques, lundi 25 novembre 2019, 14:04

    L'article dont il est question fait la part belle à une idéologie. Et le Soir a choisi son camps. En somme, il y aurait en Belgique deux types de citoyens: les éclairés qui sont experts du climat (deux tiers environ) et les pauvres imbéciles aux connaissances bancales en climatologie. J'affirme bien haut, je suis scientifique et je ne suis absolument pas convaincu par certains raisonnements. La Terre se réchauffe depuis dix milles ans, avec des hauts et des bas (petites époques glaciaires - 1600). Confondre évènements climatiques avec climat ... Je vais me faire taxer de vieux con et climatosceptique! Je me pose la question: la ligne éditoriale du Soir est-elle durable?

  • Posté par Ask Just, lundi 25 novembre 2019, 14:27

    Vous simplifiez, dans le tiers il y a aussi les marchandes de doute professionnels dont la pitance ou le confort matériel dépendent fortement de leur capacité à maintenir la population dans un état de torpeur bienheureuse. Ceux là ne sont pas des imbéciles, juste des malhonnêtes, et ils sont nombreux. Et si vous permettez vous êtes scientifique dans quel domaine? Allez, au hasard: chimie, physique nucléaire, agronomie, ingénérie ? N'est ce pas vous qui pêcheriez par idéologie?

  • Posté par Delpierre Bernard, lundi 25 novembre 2019, 14:16

    Même si les activités humaines expliquent beaucoup de nos problèmes, vous avez raison de relever les périodes de petite glaciation et plus grande ( il y a 10000 ans) où la démographie était risible au regard des réalités actuelles et l'activité industrielle nulle, donc seule l'activité solaire en fut la cause mais de cela ni le GIEC ni les climatologues de salon n'en parle...

Plus de commentaires

Aussi en Climat

Entretien Georges Gilkinet sur le nucléaire: «Je demande au MR et au CD&V de respecter les accords»

Le vice-Premier Ecolo fixe la position de son parti sur le nucléaire – deux réacteurs, ça suffit –, s’explique, plaide, ramène aux accords conclus. Et cogne les présidents du MR et du CD&V, qui « gesticulent pour des raisons électorales », avec une « malhonnêteté intellectuelle extraordinaire », « jouent contre les intérêts des citoyens belges », « augmentent la note pour tous »…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs