Telenet et Child Focus lancent une application pour du «sexting» sans risque

Telenet et Child Focus lancent une application pour du «sexting» sans risque
Jonas Lee

L’opérateur flamand Telenet a développé, en collaboration avec Child Focus, une application permettant de protéger ses photos contre le partage indésiré avec de tierces personnes. Ce « préservatif numérique » doit prévenir que certaines photos à caractère sexuel ne soient envoyées par inadvertance.

Une enquête menée auprès de 2.000 personnes a montré qu’un Belge sur trois s’était déjà adonné au sexting, soit l’envoi de messages ou de photos à caractère sexuel. Chez les adolescents, cette pratique est encore plus populaire, relève Telenet, qui estime dès lors que le sexting n’est plus un « phénomène de niche ».

Mais se livrer au sexting comporte certains risques, à l’instar du phénomène de « sextorsion » – un mot valise constitué de sexe et d’extorsion –, qui est l’extorsion via internet de faveurs sexuelles ou monétaires. C’est le cas notamment lorsque des ex petit(e)s ami(es) veulent se venger ou lorsque des jeunes subissent des pressions pour partager une photo d’eux nus. C’est pourquoi Telenet a développé l’application « .condom » qui se veut une alternative numérique au préservatif offline.

L’application permet d’utiliser un filtre sur les photos, qui place en filigrane les données du destinataire -tels que son nom et son numéro de téléphone mobile. Ce filtre ne peut pas être supprimé sans que la photo de nu ne devienne méconnaissable.

Pour Child Focus, le sexting n’est pas problématique en soi et fait partie du développement sexuel des jeunes mais il peut être lourd de conséquences. « En 2018, nous avons ouvert chez Child Focus pas moins de 114 signalements pour des faits de sexting ayant mal tourné, et il ne s’agit que des signalements qui nous sont parvenus. Le phénomène concerne par ailleurs des personnes de plus en plus jeunes : ces dernières années, les plaintes reçues concernaient la tranche des 13-15 ans, mais récemment, les plaintes reçues provenaient des 11-15 ans. Cela peut avoir de graves répercussions pour les jeunes si leur réputation est ternie par une personne qu’ils estimaient de confiance », indique la Fondation pour Enfants Disparus et Sexuellement Exploités.

> Sextos : les nouveaux jeux érotiques des ados

Child Focus souligne encore que le partage non désiré de photos de nu est punissable. Début 2016, un article spécifique a été introduit dans le code pénal, qui stipule que montrer, rendre accessible ou diffuser une photo ou un enregistrement vidéo d’une personne dénudée ou d’une personne qui fait un geste sexuel explicite, sans le consentement ou sans l’approbation de la personne en question est punissable, et cela, même si cette personne a accepté de faire l’enregistrement.

« Toute personne confrontée à de tels problèmes peut s’adresser à Child Focus, de manière anonyme si elle le souhaite », a encore fait savoir l’association.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite