39 morts à bord d’un camion: le chauffeur plaide coupable d’aide à l’immigration clandestine

39 morts à bord d’un camion: le chauffeur plaide coupable d’aide à l’immigration clandestine

Le chauffeur de camion nord-irlandais accusé de la mort de 39 migrants dans l’Essex a plaidé lundi coupable d’assistance à l’immigration clandestine entre le 1er mai 2018 et le 24 octobre 2019, rapporte la BBC.

Originaire d’Irlande du Nord, Maurice Robinson, 25 ans, a également plaidé coupable d’avoir tiré un profit financier de cette activité, lors de sa comparution par vidéoconférence devant la cour criminelle de l’Old Bailey depuis la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le sud-est de la capitale britannique.

Maurice Robinson est poursuivi pour homicides involontaires, trafic d’êtres humains, aide à l’immigration illégale et blanchiment d’argent mais il ne s’est pas prononcé lundi sur les autres chefs d’accusation.

Le juge l’a maintenu en détention jusqu’à une prochaine audience le 13 décembre.

Les cadavres de 31 hommes et 8 femmes, dont deux adolescents de 15 ans, avaient été retrouvés le 23 octobre à bord d’un container dans la zone industrielle de Grays, à l’est de Londres. Le container provenait du port belge de Zeebruges.

Bon nombre des victimes étaient originaires d’une région pauvre du centre du Vietnam, qui vit tant bien que mal de la pêche, de l’agriculture ou de l’industrie. Les familles s’endettent à hauteur de milliers de dollars pour envoyer l’un des leurs au Royaume-Uni, via des filières clandestines, dans l’espoir qu’ils y trouvent des emplois rémunérateurs.

Le drame a exposé les dangers encourus par l’immigration clandestine, avec des trafiquants sans scrupule qui profitent de la vulnérabilité des candidats, ces derniers finissant souvent dans des bars à ongles ou des fermes à cannabis illégales au Royaume-Uni, réduits à un état de semi-esclavage.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite