Menace à l’université d’Anvers: le campus bouclé

Photo prétexte.
Photo prétexte.

Des mesures de sécurité ont été mises en place lundi après-midi sur l’ensemble des campus de l’Université d’Anvers, l’hôpital universitaire et l’école de management exceptés, après des menaces reçues par l’institution anversoise. La police demande à chacun de rester à l’intérieur et de ne pas se déplacer entre les bâtiments. Les leçons en cours sont maintenues, les autres sont annulées. Personne ne peut plus entrer sur les campus.

Un message a été envoyé par l’application Snapchat au service d’assistance de l’université par un prétendu étudiant en médecine. Il évoquait notamment une attaque par un homme armé, sans mentionner l’université elle-même.

La police est intervenue au départ pour calmer la situation, affirmant qu’il n’y avait aucune raison de paniquer. Elle a tout de même instauré des mesures de sécurité sur tous les campus. «Tout le monde doit rester à l’intérieur mais peut se mouvoir librement dans les bâtiments», indique l’UAntwerpen. «Ceux qui se trouvent à l’extérieur doivent retourner à l’intérieur. Nous continuons à consulter la police.»

La police locale d’Anvers a souligné qu’il ne s’agissait que de mesures de précaution, afin de ne prendre aucun risque. Elle n’a pas précisé combien de temps ces mesures resteront en place.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous