NewB: à deux jours de la date limite, la banque durable doit encore récolter 15 millions d’euros

NewB: à deux jours de la date limite, la banque durable doit encore récolter 15 millions d’euros
Sylvain Piraux

A deux jours de la date limite, la banque en formation NewB dispose de la moitié de la somme nécessaire obtenir le feu vert de la Banque centrale européenne (BCE) à son projet de se muer en banque et de recevoir son agrément bancaire. Lundi après-midi, elle disposait ainsi de 14,5 millions d’euros sur son compte, sur les 30 millions requis d’ici mercredi soir.

L’Université libre de Bruxelles a annoncé lundi souscrire à hauteur de 200.000 euros à la campagne de capitalisation de la coopérative, tandis que cinq organisations de la CSC francophone y injectent ensemble plus de 100.000 euros.

Si la future banque éthique et durable obtient son agrément, l’ULB rejoindra le collège des investisseurs institutionnels de NewB (coopérateurs «C") aux côtés de la Fondation pour les Générations futures, de la coopérative Smart, de finance&invest.brussels, de la Fondation Chimay-Wartoise et des trois entités du groupe Monceau Assurance, déjà présentes au capital de la coopérative depuis 2016.

20.000 investisseurs

«Le montant réuni dans le cadre de la campagne de souscription a fortement augmenté ces derniers jours et heures», se félicite Bernard Bayot, président de NewB. «L’effet boule de neige que nous anticipions est en train de se réaliser.»

Il relève ainsi que près de 20.000 investisseurs ont décidé jusqu’à présent de s’impliquer dans le projet et que 14,5 millions sont arrivés sur les comptes liés à la campagne, sachant qu’il faut un délai de 36 heures pour que ce soit le cas.

«Le véritable montant est donc sensiblement supérieur», anticipe-t-il, pointant les 3.000 souscriptions comptabilisées sur la seule journée de dimanche. «Pour faire simple, il nous faut 4 millions d’euros par jour durant les trois derniers jours pour parvenir aux 30 millions. La mobilisation se poursuit. Et nous sommes confiants et pensons que cela fonctionnera vu l’effet boule de neige.»

Sur le même sujet
Banque centraleBCE
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

  3. © Reuters.

    Meghan et Harry: la sécurité et les finances du couple, deux sujets sensibles

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite