Ligue des champions: face à Galatasaray, Bruges «ne doit pas penser à la 2e ou 3e place», estime Philippe Clement

Ligue des champions: face à Galatasaray, Bruges «ne doit pas penser à la 2e ou 3e place», estime Philippe Clement
EPA

Le Club de Bruges, 3e de son groupe A avec deux unités, jouera probablement déjà son ’match de l’année’ à Galatasaray mardi (18h55) à Istanbul pour la suite de sa saison européenne. Les Turcs étaient venus partager l’enjeu (0-0) au stade Jan Breydel à l’aller, c’est leur seul point au compteur.

Pour poursuivre en Europa League, les champions de Belgique ont besoin de conserver leur troisième place derrière le PSG (12 points) et le Real Madrid (7 points). Ils devront le faire sans Ruud Vormer, suspendu.

« Nous y allons pour jouer notre jeu. Le PSG et le Real ont eu difficile ici, on s’attend à une soirée très difficile », a commenté Philippe Clément, l’entraîneur brugeois en conférence de presse lundi. Le PSG s’est imposé 0-1 à Galatasaray tout comme le Real. « Un match comme celui-là va se jouer sur des détails. On va essayer de faire en sorte que tous ces petits détails tombent de notre côté. C’est vraiment dommage de devoir se passer de Ruud Vormer, mais il est là et sa présence aussi en dehors du terrain a son importance. On ne doit pas penser à la deuxième ou à la troisième place. On doit juste essayer de gagner ce match. C’est notre objectif. »

Philippe Clement n’a pas de blessé à déplorer mais il doit en effet se passer de son capitaine Ruud Vormer, suspendu pour ce duel capital face à Galatasaray qui n’a encore jamais pu battre une équipe belge (3 partages et quatre défaites) en 7 confrontations européennes.

Par contre, Fatih Terim doit composer de son côté avec une poisse « jamais vue », a déploré l’entraîneur de Galatasaray. De fait, les attaquants colombien Radamel Falcao (tendon d’Achille) et roumain Florin Andone (genou), les défenseurs turc Sener Ozbayarkli (ischios) et congolais Christian Luyindama (genou) et le gardien Fernando Muslera (hanche) sont à l’infirmerie pour des durées plus ou moins longues, mais ils ne joueront pas mardi pas plus que le milieu de terrain Steven Nzonzi et l’ailier droit Yunus Akgün, suspendus.

« Galatasaray reste une fantastique équipe. Ils ont assez de remplaçants que pour remplacer les blessés », a assuré de son côté Brandon Mechele, le défenseur brugeois. « Nous devrons trouver un bon équilibre entre l’attaque et la défense. On sait comment cela peut se passer dans un stade où tous les supporters te sifflent. A nous de garder ntore calme. »

Le Slovaque Ivan Kruziliak, 35 ans, sera l’arbitre de cette rencontre, la 75e du Club de Bruges en Ligue des Champions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @Belga

    Par Stéphane Dupuis

    Division 1A

    Mouscron: l’Excel sombre dans l’anonymat

  • Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Par Philippe Gerday

    Anderlecht

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  • 10852206-077-GUQFCLCKP.1

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    SC Charleroi – KV Malines: le brouillard a eu raison des Zèbres

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  2. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  3. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite