Accueil Sports Tennis Coupe Davis - Fed Cup

En six mois, Rafael Nadal est passé de zéro à héros

Avec ce Nadal, l’Espagne ne pouvait pas rater sa 6e victoire en Coupe Davis ! Voilà une « affirmacion » madrilène qui paraît d’une rare évidence aujourd’hui. Pourtant, six mois plutôt, début mai, le Majorquin était aussi mièvre qu’une paella sans safran, la tête et le corps remplis de doutes. Être tout de même parvenu à devenir le plus vieux nº1 en fin d’année tout en cumulant ce sacre avec le titre de « champion du monde » enlevé avec l’Espagne (comme en 2008) : c’est juste « phénomenadal ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

«  Nadal, c’est nada ! » avions-nous titré, le 6 mai dernier, pour stigmatiser le pire début de sa carrière.

Cela avait pourtant commencé par une finale à l’Open d’Australie. Mais la punition infligée par un Novak Djokovic, déchaîné (6-3, 6-2, 6-3 en 2h04 !), laissait plutôt penser à un cavalier seul du Serbe (trois sacres en Grand Chelem d’affilée).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe Davis - Fed Cup

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs