Accueil Belgique Politique

RLP, le nouveau «Rassemblement des libéraux progressistes» au sein du MR

Christine Defraigne et les libéraux sociaux se structurent : ils publient un « Manifeste pour un humanisme libéral », qui est la « Charte fondatrice du Rassemblement des libéraux progressistes ». Un signal à l’intention du prochain président du MR.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

Candidate malheureuse à la présidence du MR et désireuse d’implanter un courant libéral social au sein du parti, Christine Defraigne ne lâche pas l’affaire : alors que le nouveau patron des bleus sera élu ce vendredi, l’échevine liégeoise rend public dans Le Soir la « charte fondatrice du Rassemblement des libéraux progressistes » rédigée avec ses amis. Histoire de se rappeler au bon souvenir des deux derniers candidats en lice, Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme, qui ont accepté, peu ou prou, le principe de l’existence de ce courant en interne. Pourquoi cette charte ? Que prône-t-elle ? Quel est l’objectif ? Voici.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Stroobants Nathalie, mardi 26 novembre 2019, 18:27

    Quoi, c'est fait ? l'autre dandy adorateur de trumpf est élu ? La désintégration du parti a débuté ?

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 26 novembre 2019, 15:22

    Que veut Christine Defraigne ? Faire du MR un CDH-bis (avec un bis comme dans bisounours) ?

  • Posté par Jules Vandeweyer, mardi 26 novembre 2019, 14:33

    En effet, c'est à n'y rien comprendre… surtout pas votre "shema" pas très classique!

  • Posté par Jules Vandeweyer, mardi 26 novembre 2019, 10:53

    Libéral social… belle antinomie. "Egalité, fraternité" ou néo-libéralisme… en d'autres termes: gauche ou droite il faut choisir. ("… Les libertés, si durement conquises par les générations qui nous ont précédés…" par les ouvriers socialistes, donc grâce à la gauche, pas la droite c-a-d le patronat). Il y a comme de la récupération dans l'air, surtout quand il faut grapiller des voix (Le libéralisme social, c'était déjà Louis Michel et son défilé du 1er mai… tu parles Charles!!!) parce qu'il y aura toujours plus d'électeurs chez les "petits" que chez les patrons.

  • Posté par Stroobants Nathalie, mardi 26 novembre 2019, 18:29

    @coppola chris Je ne pense pas, il a raison, pure tentative de récupération de la part de l'aile centre-droit du émèèèrrre.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs