Accueil L’archive

17 Février 2008 : «Le Kosovo est né, l’onde de choc est planétaire»

Carnaval dans les rues de Pristina. Mais le Premier ministre Hashim Thaçi a aussi voulu rassurer les Serbes.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Il est 15 h 39, dimanche, lorsque Hashim Thaçi prononce dans l’enceinte du Parlement kosovar les mots devenus inéluctables depuis des semaines : «Nous déclarons que le Kosovo est un pays libre, indépendant et démocratique ».

Dix minutes plus tard, les élus réunis pour une session extraordinaire approuvent à main levée et à l’unanimité la « proposition » du chef du gouvernement. Hashim Thaçi remercie, dans l’ordre, les Etats-Unis, l’Otan et l’Europe. La province serbe, sous tutelle de l’ONU depuis 1999 et les bombardements de l’Otan pour chasser les forces du régime Milosevic, vient de larguer les amarres ! Le Kosovo autoproclame son indépendance, sans l’aval de la mère patrie ou des Nations unies…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs