Canada: un chien errant sauve du froid des chatons abandonnés (photos)

Canada: un chien errant sauve du froid des chatons abandonnés (photos)
AFP

Comme chien et chat? Au Canada, cinq chatons abandonnés ont été retrouvés blottis contre un chien errant les protégeant du froid, et le refuge qui les a accueillis a depuis reçu des dizaines de demandes d’adoption de tout le continent.

Par une nuit glaciale, Serenity, comme elle a été baptisée par les sauveteurs, a été découverte par des passants dans un fossé au bord de la route près de Chatham, en Ontario (est) la semaine dernière. Couverte de neige par -3 degrés, la bâtarde âgée de deux ans offrait la chaleur de son corps à une portée de chatons noirs «blottis contre elle», a raconté lundi à l’AFP Myriam Armstrong, porte-parole d’un refuge pour animaux.

«Les chatons n’auraient pas survécu au froid de l’hiver canadien sans l’aide de cette chienne», a expliqué Mme Armstrong. Les compagnons d’infortune ont alors été amenés au refuge, où ils se sont réchauffés et restaurés.

Une amitié improbable

Leur improbable amitié, à l’encontre des clichés sur l’animosité entre félins et canins, a été largement relayée sur les réseaux sociaux et a amené plus de 30 personnes à leur offrir une maison, juste à temps pour les fêtes de fin d’année.

Les circonstances de la rencontre entre Serenity et ses chatons adoptifs âgés de cinq semaines restent mystérieuses, mais l’affection de la chienne envers eux est restée intacte, même après leur arrivée au refuge. Selon Mme Armstrong, plusieurs personnes ont proposé de les adopter ensemble, si possible, mais les chatons auront encore besoin de quelques semaines pour reprendre du poil de la bête.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  2. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  3. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite