Séisme en Albanie: six morts et 150 blessés (photos)

Séisme en Albanie: six morts et 150 blessés (photos)
Reuters

Six personnes au moins ont trouvé la mort dans un puissant tremblement de terre qui a frappé l’Albanie tôt mardi, provoquant des dégâts importants et piégeant des habitants sous les ruines d’immeubles effondrés, selon le ministère de la Défense. Au moins 150 personnes légèrement blessées se sont présentées à l’hôpital pour recevoir les premiers soins, à Tirana et à Durrës, ville côtière particulièrement touchée par le séisme, d’après la ministre de la Santé, Ogerta Manasterliu.

Un puissant séisme de magnitude 6,4 frappe l’Albanie

Le tremblement de terre de magnitude 6,4 a secoué le pays vers 3 heures 54 et des habitants de Tirana, affolés, sont descendus dans la rue, a rapporté une correspondante de l’AFP. Un sismologue albanais, Rrapo Ormeni, a expliqué à la télévision locale qu’il s’agissait du plus puissant séisme survenu dans la région de Durrës depuis 1926.

L’épicentre de la secousse se situait en mer Adriatique, à 34 km au nord-ouest de Tirana, à une profondeur de 10 kilomètres, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen. « Nous avons des victimes », a déploré le Premier ministre Edi Rama sur Twitter. « Nous sommes en train de travailler pour faire tout ce qui possible dans les endroits sinistrés ». Les autorités ont mobilisé environ 300 militaires pour participer aux opérations de securités à Durrës et Thumane, où selon le ministère albanais de la Défense « il y a des personnes bloquées sous les ruines ».

Une secousse ressentie à travers les Balkans

D’après le ministère de la Défense, un homme d’une cinquantaine d’années s’est tué en sautant paniqué de son immeuble à Kurbin, chutant de plusieurs étages. Les corps d’un homme et d’une femme ont été retirés des décombres d’immeubles à Thumane, au nord de la capitale Tirana. Les corps de trois autres personnes, dont une jeune fille, ont été extraits des ruines de bâtiments écroulés à Durrës.

Les écoles étaient fermées. A Thumane, des images de l’AFP montrent une quinzaine d’hommes affairés à tenter de déblayer des décombres, aidés par une pelleteuse, à la recherche d’éventuelles victimes.

Ce tremblement de terre a été suivi par de multiples répliques, notamment une de magnitude 5,3, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen. La première secousse a été ressentie à travers les Balkans, à Sarajevo (près de 400 km), en Bosnie, ou encore à Novi Sad (près de 700 km), en Serbie, selon les médias et les alertes publiées par des habitants sur les réseaux sociaux.

La même région d’Albanie avait été secouée en septembre par un séisme de magnitude de 5,6, qualifié par les autorités de plus fort tremblement de terre des « 20 à 30 dernières années ». Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous