Le chef de l’agence antidopage russe s’attend à la suspension de son pays: «Nous nous plongeons dans une nouvelle crise»

@News
@News

Le patron de l’agence antidopage russe (Rusada), Iouri Ganous, a indiqué mardi s’attendre à ce que l’agence mondiale antidopage (AMA) suive les recommandations de son comité indépendant et suspende la Russie pour quatre ans des futures compétitions sportives.

« C’est la réalité », a-t-il déclaré à l’AFP. « Pour quatre ans de plus, nous nous plongeons dans une nouvelle crise antidopage », a estimé M. Ganous.

Un comité indépendant de l’agence mondiale antidopage (AMA) a recommandé lundi une suspension de quatre ans de la Russie des futures compétitions sportives pour avoir falsifié des données de laboratoire transmises aux enquêteurs de l’Agence.

Si cette recommandation était acceptée par le comité exécutif de l’AMA, qui se réunit à Paris le 9 décembre, la Russie ne pourrait pas participer aux prochains Jeux olympiques (JO) d’été et d’hiver 2020 et 2022, aux JO de la jeunesse et aux Jeux paralympiques, selon un communiqué de l’AMA.

« Nous avons beaucoup de problèmes dans le domaine du sport, mais le plus dur et le plus tragique est que nos sportifs sont devenus otages des actions des responsables sportifs » russes, a ajouté M. Ganous.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous