Destitution de Donald Trump: le président invité à se défendre le 4 décembre

Destitution de Donald Trump: le président invité à se défendre le 4 décembre
AFP

La commission judiciaire de la Chambre des représentants a invité mardi Donald Trump ou ses avocats à « participer » à une audition le 4 décembre, qui marquera l’ouverture d’une nouvelle phase de l’enquête en destitution ouverte à son encontre.

« J’espère que vous ou vos avocats accepterez de participer à cette audition », lui a écrit l’élu démocrate Jerry Nadler, qui préside cette commission chargée de rédiger les articles de mise en accusation du président américain.

Les élus qui mènent l’enquête, cherchant à déterminer si M. Trump a abusé de son pouvoir en demandant à l’Ukraine d’enquêter sur son rival politique pour 2020 Joe Biden, ont annoncé qu’ils remettraient leur rapport en décembre.

Et la pression s’est encore accrue lundi soir lorsqu’une juge fédérale américaine a statué que les hauts responsables et ex-employés de la Maison Blanche devaient se plier aux convocations du Congrès. Jusqu’ici, Donald Trump a usé de ses prérogatives présidentielles pour les empêcher de coopérer avec les enquêtes parlementaires.

Le ministère de la Justice a indiqué qu’il comptait faire appel de cette décision, et la question pourrait à l’avenir être portée devant la Cour suprême.

« Je me bats pour les futurs présidents et la fonction présidentielle », a défendu M. Trump dans un tweet mardi. « En réalité, j’aimerais que les gens témoignent (…) mais les futurs présidents ne devraient en aucun cas être compromis. »

« Ce qui m’est arrivé ne devrait jamais arriver à un autre président ! », a-t-il ajouté. Donald Trump ne cesse de marteler qu’il est le dirigeant le plus « maltraité » dans l’histoire des Etats-Unis, se présentant comme la victime d’un acharnement démocrate.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite