Accueil Monde Europe

Ursula von der Leyen tacle les pro-Brexit: «Vous ne serez plus autorisés à applaudir»

Il manque toujours un candidat désigné par le Royaume-Uni dans l’équipe de von der Leyen.

Temps de lecture: 2 min

Sauf surprise, la première présidente de l’exécutif européen devrait obtenir le feu vert des eurodéputés pour son équipe de 26 commissaires, au terme d’un parcours chahuté. Celle-ci compte un chiffre record de 12 femmes contre neuf dans la Commission sortante de Jean-Claude Juncker.

« Mon message est simple : commençons à travailler », a déclaré Mme von der Leyen, dont l’entrée en fonction prévue le 1er décembre a dû être retardée d’un mois.

Entre des candidats commissaires retoqués (trois, un chiffre sans précédent), un Brexit toujours en attente et des intitulés de portefeuille polémiques, l’accouchement de l’équipe de l’ancienne ministre de la Défense d’Angela Merkel aura été laborieux.

S’exprimant tour à tour en anglais, français et allemand, Ursula von der Leyen a présenté les portefeuilles de ses commissaires qui l’entouraient dans l’hémicycle du Parlement à Strasbourg.

A la fin de son discours, Ursula Von der Leyen a évoqué le Brexit, ce qui a engendré des cris de joie des Brexiteers du Parlement. Elle a répondu « Une très grande portion de ce parlement est heureuse qu’une petite partion de ce parlement ne sera plus autorisée à applaudir aussi fort dorénavant ».

Il manque toujours un candidat désigné par le Royaume-Uni dans l’équipe de von der Leyen. Le gouvernement Johnson espère toujours matérialiser le Brexit pour le 31 janvier 2020, au plus tard. La Commission a lancé la semaine dernière une procédure d’infraction à l’encontre de Londres. Le litige devrait se régler devant la Cour de Justice de l’UE.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs