Accueil Opinions Chroniques

Réduction budgétaire pour la culture: non, le politique ne détermine pas ce qui est ou pas beau

« Avant on avait des artistes qui avaient un meilleur œil pour la beauté ». Cette affirmation de Peter De Roover, un des hommes forts de la N-VA à la Chambre, ne cesse de faire des vagues en Flandre. Dis maman, c’est quoi le beau ?

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 5 min

Avant, on avait des artistes qui avaient un meilleur œil pour la beauté ». C’est dans l’émission De Afspraak op vrijdag que Peter De Roover, l’un des hommes forts de la N-VA, a fait cette déclaration, mettant le feu à un certain monde intellectuel, artistique et politique. Le KVS lui a offert un abonnement pour l’année, des humoristes ont décliné en pamphlets cette idée de beauté et des opposants politiques, Groen par exemple, sont montés aux barricades : non, le politique ne détermine pas ce qui est ou pas beau. Des alliés de la N-VA au sein du nouveau gouvernement flamand, de l’Open VLD notamment, se sont aussi dits en désaccord avec les réductions budgétaires annoncées pour la culture et notamment les « projets » et ont désavoué des propos jugés « ridicules ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs