Ligue des champions: Genk battu par Salzbourg et éliminé de la Coupe d’Europe (1-4, vidéos)

Une leçon d’efficacité et de réalisme, c’est ce que le Racing a reçu ce mercredi soir de la part d’une équipe de Salzbourg qui avait déjà humilié les Limbourgois à l’aller (6-2). Le Racing est donc éliminé de la Coupe d’Europe.

Le résumé du match

Le Racing Genk s’est à nouveau fait corriger par le Red Bull Salzbourg (1-4) devant son public à la Luminus Arena mercredi soir à l’occasion de la 5e journée du groupe E de la Ligue des champions. Les Limbourgeois restent donc à la dernière place de leur poule avec 1 point et ne sont plus en mesure d’atteindre la 3e place synonyme de qualification en seizièmes de finale de l’Europa League qui est actuellement occupée par les Autrichiens (7 pts).

Battus 6-2 à l’aller pour leur entrée en lice dans la compétition, les champions de Belgique se sont montrés un peu moins fébriles mais ont encore fait preuve d’inexpérience dans les moments clés de la rencontre. Après avoir fait le dos rond pendant les 30 premières minutes sous la pression autrichienne, les troupes de Hannes Wolf ont pointé le bout de leur nez en attaque et ont bien failli marquer contre le cours du jeu sur une percée de Casper De Norre conclue par Joseph Paintsil (38e).

Alors que l’on se dirigeait vers un score de parité à la pause, une bourde de Gaëtan Coucke a fait basculer la rencontre. Le gardien limbourgeois a relâché maladroitement une frappe centrale et permis à Patson Daka d’ouvrir le score (43e). Sonné, Genk n’a pas repris ses esprits immédiatement et a concédé un deuxième but dans la foulée sur une action chorale de Salzbourg ponctuée par une frappe croisée de Takumi Minamino (45e). 0-2 à la mi-temps, la messe était quasiment dite pour les Genkois.

Dès le retour des vestiaires, ceux-ci ont abandonné l’attitude plutôt attentiste de la première période pour se montrer plus pressants en zone offensive. Sébastien Dewaest a bien cru réduire l’écart de la tête juste après l’heure de jeu mais son coup de tête s’est écrasé sur le poteau (63e). Salzbourg, en revanche, ne manquait l’occasion de se mettre à l’abri quelques minutes plus tard. Entré depuis peu, Erling Braut Haaland – triple buteur à l’aller – a servi un ballon parfait pour Hwang Hee-Chan pour le but du 0-3 (69e). Genk n’a pas baissé les bras pour autant et a continué à jouer dans le camp adverse. Les Limbourgeois ont fini par sauver l’honneur à la 85e grâce au 3e but dans la compétition d’Aly Samatta. Deux minutes plus tard la défense de Genk a une nouvelle fois flanché et a permis à Haaland de planter un 8e but en Champions League cette saison (87e) pour mettre fin aux débats.

Dernier de son groupe et certain de ne pas passer l’hiver européen, Genk aura une dernière possibilité d’enfin remporter un match de Ligue des champions (après 17 rencontres sans y être parvenu) le 10 décembre prochain lors de son déplacement à Naples à l’occasion de la dernière journée.

Les buts (vidéos)

Deux roses plantées en fin de premier acte

Hwang annihile tout suspense dès la 69e

Samatta réduit l’écart

Haaland marque le dernier but de la soirée

La fiche technique

Les buts : 43e Daka (0-1), 45e Minamino (0-2), 69e Hwang (0-3), 84e Samatta (1-3), 87e Haaland (1-4).

Genk : Coucke, De Norre, Dewaest, Ito (79e Hagi), Samatta, Paintsil (65e Bongonda), Hrosovsky (59e Onuachu), Berge, Maehle, Lucumi, Cuesta.

Salzbourg : Coronel, Onguéné, Hwang, Szoboszlai (Okugawa), Junuzovic, Ulmer, Minamino (89e Vallci), Daka (62e Haaland), Wöber, Kristensen, Mwepu.

Cartes jaunes : Kristensen, Junuzovic, Samatta.

Arbitre : Mattias Gestranius (Finlande)

Le direct commenté

Les classements

Les autres résultats

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

  3. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite