Restructuration chez Proximus - "Un très mauvais signal", selon les syndicats, des actions annoncées pour jeudi

Proximus va désormais informer le personnel de la mise en œuvre du plan de restructuration, tout en laissant une marge de négociation. Les syndicats ont ainsi été invités jeudi matin à "voir si certains éléments du plan pourraient encore être ajustés".

Le calendrier est cependant très serré: une commission paritaire se réunira en effet le 9 décembre, avant une nouvelle réunion du conseil d'administration le 12 décembre.

"C'est un très mauvais signal", souligne en tous les cas Bart Neyens du syndicat socialiste ACOD (CGSP), qui annonce déjà des actions sur le terrain jeudi. Il ne pouvait toutefois pas encore en préciser la nature et l'ampleur. La CSC Transcom "déplore aussi cette approche". Les deux syndicats disent cependant vouloir toujours discuter avec la direction.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ER5irEcXYAEzIFh

    Polanski primé, Adèle Haenel quitte la salle: le cinéma français déchiré aux César 2020

  2. CHINA-HEALTH_JAPAN

    Comment le coronavirus bouleverse la planète

  3. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    «2050, Bruxelles en mieux»: des idées qui germent dès aujourd’hui

La chronique
  • Elections municipales: en France, dernier arrêt avant l’irréparable

    Dans quinze jours, les Français se rendront aux urnes pour élire leurs maires. Une simple élection locale ? C’est ce que tentent toujours de faire croire les pouvoirs en place lorsqu’ils sont en difficulté.

    Test majeur

    Emmanuel Macron ne fait pas exception. Mais à qui fera-t-il avaler qu’il ne se préoccupe pas de ce test majeur à deux ans d’une présidentielle qui sera celle de tous les dangers ? L’affaire...

    Lire la suite