Wall Street atteint de nouveaux records à la veille de Thanksgiving

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,15% pour terminer à 28.164,00 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 0,66% pour finir à 8.705,17 points et l'indice élargi S&P 500 a pris 0,42% à 3.153,63 points.

Les trois grands indices de Wall Street ont ainsi terminé à des sommets pour la troisième séance de suite, "illustrant la tendance incessante à la hausse malgré un flot de nouvelles mitigées" ces derniers temps, a remarqué Ken Berman de Gorilla Trades.

Mais mercredi, les nombreuses statistiques étaient dans leur ensemble "plutôt positives", a-t-il relevé.

La croissance de l'économie américaine au troisième trimestre notamment s'est révélée plus solide que prévu et a été révisée en hausse, à 2,1% en rythme annuel. La consommation, locomotive traditionnelle de la croissance puisqu'elle représente 70% du Produit intérieur brut (PIB) américain, est restée particulièrement soutenue (+2,9%).

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont, de leur côté, légèrement rebondi en octobre, contrairement aux attentes des analystes.

Certains chiffres sont toutefois un peu à relativiser, a estimé Christopher Low, de FTN Financial.

"La croissance du PIB a été gonflée par la constitution de stocks en prévision d'une grève (chez General Motors, NDLR), tandis que les commandes de biens durables ont augmenté suffisamment pour indiquer que la demande, au mieux, se stabilisait sans baisser plus", a-t-il expliqué.

"Dans l'ensemble, ce ne sont certainement pas des mauvaises nouvelles, mais il n'y a pas de quoi s'exciter non plus".

Selon le rapport de conjoncture publié régulièrement par la Banque centrale américaine, le Livre Beige, une croissance "modeste" s'est poursuivie en octobre et novembre mais les industriels sont toujours soucieux des tensions commerciales qui empêchent de planifier.

Freinant le Dow Jones, dont il est le membre le plus influent, Boeing a reculé de 1,46%. Des sources proches du dossier ont indiqué à l'AFP que des anomalies plus importantes que prévu affectent le 777X et pourraient retarder davantage l'arrivée de ce long-courrier dans le ciel mondial, un nouveau coup dur pour le groupe déjà englué dans la crise du 737 MAX.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine évoluait vers 21H15 GMT à 1,767%, contre 1,741% à la clôture mardi.

Les marchés américains seront fermés jeudi à l'occasion de Thanksgiving et la séance sera raccourcie vendredi à Wall Street.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite