Coalition fédérale: Didier Reynders suggère de mettre l’institutionnel de côté

Didier Reynders
Didier Reynders - Belga

Le bientôt futur ex-ministre belge Didier Reynders prendra dès dimanche le poste de commissaire à la Justice. Au portefeuille de la Justice, M. Reynders sera aussi en charge du respect de l’État de droit dans les États membres. Il propose que soit établi un rapport annuel pour chaque pays.

Invité sur La Première, Didier Reynders explique le rôle qu’il a joué avec Johan Vande Lanotte lorsqu’ils étaient préformarteurs. Il constate qu’ils avaient avancé sur des thèmes et que ce sont les mêmes qui sont actuellement sur la table. À ce moment-là, il était également clair qu’il n’était pas possible de faire un gouvernement sans la N-VA, a répété le libéral.

Une des solutions pour Didier Reynders, ce serait de laisser l’institutionnel de côté et de se concentrer sur les thèmes sociaux-économiques, le climat. Reste les divergences, la migration et le débat institutionnel.

« Il vaudrait mieux la majorité la plus large possible aussi bien du côté flamand », préconise Didier Reynders

On doit débattre de l’institutionnel en parallèle mais au calme, conclut Didier Reynders.

Sur le même sujet
Didier Reynders
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite